L'arnaque légalisée de la A25

Je me suis engagé il y a quelques jours sur la A25. J'y ai bien vu à l'entrée... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Je me suis engagé il y a quelques jours sur la A25. J'y ai bien vu à l'entrée «pont payant» et on y indiquait le montant de 2,28 $. Je m'attendais donc à voir une guérite où payer ce montant, n'ayant aucune intention de passer illégalement.

Mais non, aucune indication sur la façon de payer. Je me suis dit que je recevrais probablement ma facture de 2,28$ par la poste.

J'ai bien reçu ma facture par la poste quelques jours plus tard, mais on y avait ajouté des frais d'administration de 5,34$ soit 235% pour une période de 30 jours. 

Je suis donc allé voir le site www.A25.com. On explique qu'il s'agit bien d'un système de péage électronique sans arrêt et que des frais d'administration de 5,34$ sont imposés si vous n'avez pas pris votre «transpondeur» avant de traverser. Mais comment le savoir si vous n'êtes pas allé sur internet avant de prendre ce pont? 

«Nous vous rappelons que le défaut d'acquitter le montant du péage et les frais afférents constitue une infraction à l'article 417.2 du Code de la sécurité routière» y ajoute-on à l'avis et que si le paiement n'est pas fait dans les 30 jours suivant l'avis, un montant de 30,00$ s'ajoutera soit un autre 1315%. N'est pas là une véritable arnaque légalisée et approuvée par notre gouvernement? 

Et le pire c'est que nous acceptons une telle escroquerie sans broncher. 

Lucien Lessard, ex-ministre des Transports du Québec, Québec

***

Comme la perte d'un amour

Voilà que 15 ans plus tard, le 11 septembre 2016, je vais encore me souvenir. Puis je vais ouvrir les volets de ma fenêtre et je vais voir encore les maisons en bois multicolores de ma ville et surtout cette petite maison blanche où vit encore, tel un fantôme d'amour, une femme que j'ai aimée.

Dans le paysage de ma vie quotidienne, il y a constamment une notion de perte qui m'accompagne malgré la beauté des jours. Le 11 septembre 2001, le soleil était radieux et semblait trop beau pour être vrai. Je me suis levé, cette journée-là, seul et sans amour. Et c'est au téléphone qu'un ami me fit part de la terrible nouvelle.

À tous les gens qui s'aiment, j'aimerais adresser cette pensée; aimez-vous encore plus fort et face aux tragédies de ce monde, c'est la force de votre amour qui rejaillira sur les cendres engendrées par la folie et la haine. C'est cette pensée qui m'est venue le 11 septembre 2001 quand j'ai vu les deux tours s'écrouler à la télévision.

Yvan Giguère, Saguenay

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer