Immigration: débat possible?

Il faut saluer le courage de François Legault d'y aller d'une proposition de... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il faut saluer le courage de François Legault d'y aller d'une proposition de réexamen des seuils d'immigration. Sa proposition repose sur une analyse des ratés de l'intégration actuelle (chômage élevé chez les immigrants, baisse des ressources consacrées à l'intégration et à la francisation). On peut débattre des statistiques citées par le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), rappeler que 46 % des immigrants admis entre 2004 à 2013 et qui ne parlaient que l'anglais (en plus, souvent, de leur langue maternelle) avaient quitté le Québec en 2015, c'est de bonne guerre.

Mais, de grâce, cessons de crier au racisme et à la xénophobie aussitôt qu'on soulève la question de l'immigration. Est-il possible d'avoir un débat serein sur ce sujet sans être accusé de «souffler sur les braises de l'intolérance» de polariser, de diviser, de verser dans l'électoralisme? Comme si la démocratie devait exprimer le consensus. Celle-ci au contraire est la gestion pacifique du dissensus, elle est précisément «l'institutionnalisation du conflit» (Claude Lefort).

S'il est un parti qui devrait s'abstenir de fustiger l'opportunisme politique de la CAQ, c'est bien le Parti québécois (PQ) qui refusait tout amendement proposé par la CAQ sur sa charte des valeurs, assuré qu'il était sur la foi des sondages de remporter une majorité électorale en 2014. Diaboliser l'adversaire, le trumpiser est aux antipodes de l'ouverture à l'autre. «On ne peut convaincre les gens de choses dont ils ne sont pas prêts à se laisser convaincre» (Marilyn Frye). Toute proportion gardée, le Québec accueille plus d'immigrants que la France et les États-Unis. La foi aveugle dans le multiculturalisme est-elle en train de verrouiller tout questionnement politique et économique sur les seuils d'immigration?

Romain Gagné, Québec

***

Allô police

Le mandat de l'Office national de l'énergie va bientôt tomber sous la loupe du comité chargé d'examiner les processus canadiens d'évaluation environnementale. Annoncé le 15 août, ce comité est présidé par Johanne Gélinas, commissaire à l'environnement et au développement durable de 2000 à 2007.

Ça tombe bien, ses consultations publiques commencent en septembre. L'Office, dont la crédibilité est écorchée, relève du ministre des Ressources naturelles. Par son allégeance, quand il examine un projet de pipeline, il est enclin à le promouvoir. Ça rappelle un scénario où la police enquête sur la police.

Pascal Barrette, Ottawa

***

Loisirs communautaires pour contrer la solitude

Je pleurais comme une Madeleine. J'étais triste à n'en plus finir. Mon conjoint était décédé en avril et, alors que nous partagions toutes nos activités ensemble, me voilà bien seule pour me réorganiser et bouger. Un certain mardi de la fin juin, de mon troisième étage, j'aperçois au loin un groupe qui s'active à une partie de pétanque, dans le petit parc jouxtant notre immeuble. Je sèche mes larmes et je me décide d'aller les observer de plus près.

Une superbe gentille dame, Carole, vient me saluer en me disant que je pourrais me joindre à eux à titre de substitut. J'avais toujours mes boules et cochonnets achetés à Marseille en 1975 lors d'un échange France-Québec comme enseignante, et me voilà prête à accepter l'offre. Sur le moment, j'ai encore pleuré, mais dès le mardi qui a suivi, j'ai embarqué avec cette belle gang qui m'a fait bien rire et un peu oublier ma grande peine. Très vite, on m'annonce que je graduais de substitut à régulière.

J'y ai pris goût tout l'été avec mes deux coéquipiers André et j'ai vraiment vécu de belles et joyeuses rencontres. Tranquillement, je me suis améliorée et j'ai hâte à l'été prochain même si mon équipe n'a pas été sélectionnée pour les finales. Voilà donc à quoi peuvent parfois servir nos «Loisirs communautaires» et je suis bien certaine qu'un tas de participants profitent à plein des activités offertes dans nos quartiers. Merci aux autres participants de ces précieux mardis et merci aussi à ma chère Ville de Québec qui présente un grand éventail d'activités durant toute l'année.

Louise L'Heureux, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer