RTC: du service d'abord

Baisse de la clientèle, achat d'autobus, des garages assez grands, application... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Baisse de la clientèle, achat d'autobus, des garages assez grands, application pour savoir à la minute près quand les bus arrivent, comme s'ils n'étaient pas assez gros pour les voir.

Des chercheurs ont fait une étude sur le transport et le temps. Négatif. Moi, j'attends une demi-heure par jour le transport en commun du Réseau de transport de la Capitale (RTC) sans compter le temps pour aller au travail (je prends trois autobus pour y aller). 

Le service, c'est pour tout le monde, pas seulement pour ceux qui demeurent près des parcours les plus fréquents. Depuis début 2015, Revenu Québec nous a déménagés (quelques secteurs) dans le parc industriel sur le boulevard Wilfrid-Hamel dans un bâtiment neuf. Il n'y a qu'un parcours d'autobus qui y passe et toutes les demi-heures. Ce ne sont pas de beaux abribus que nous voulons, c'est de ne pas manquer nos correspondances! Je suis dans la soixantaine. Je contribue à la société. J'aimerais que le RTC contribue à ma qualité de vie. Le trajet est acceptable en durée quand je ne manque pas ma correspondance.

Francine Tremblay, Beauport

***

Investir en intégration

Le torchon brûle entre Philippe Couillard et François Legault concernant le seuil d'immigration au Québec. À ce sujet, les chercheurs ont souvent plaidé pour la prudence : admettre un trop grand nombre d'immigrants nuit à leur intégration au marché du travail et à la cohésion sociale. Selon eux, l'impact économique de l'immigration est faible et son effet sur le vieillissement de la population marginal. Une étude commandée par le ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion aux chercheurs Brahim Boudarbat et Gilles Grenier et publiée en 2014 recommandait que les admissions annuelles soient maintenues à 50 000.

Au-delà de ces considérations, nos efforts en intégration des immigrants aux valeurs québécoises et pour leur francisation équivalent à mes yeux à rechercher la quadrature du cercle. Car la volonté politique d'atteindre ces objectifs essentiels se manifeste à petites doses, par des voeux pieux qui meurent la plupart du temps au feuilleton.

Bref, tant et aussi longtemps que le flux d'immigrants continuera d'augmenter dans ces conditions, je demeure convaincu que nous continuerons d'assister au dérapage de leur intégration et, par conséquent, à un choc culturel irréversible et pathétique.

Henri Marineau, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer