TVA boude les Jeux olympiques?

Carrefour des lecteurs... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Carrefour des lecteurs

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Est-ce que quelqu'un pourrait prévenir Groupe TVA qu'il se passe présentement à Rio de Janeiro les 31e Jeux olympiques?

C'est Radio-Canada le diffuseur officiel des Jeux, mais TVA semble tellement déconnecté de la réalité qu'on entend peu de nouvelles ou de résultats de cette grande rencontre. Toutefois, TVA nous a avisés que le bassin olympique était très pollué, et on nous parle des quartiers défavorisés. 

Est-ce que TVA s'intéresse seulement au sport amateur lorsque Pierre Karl Péladeau est entouré d'une pléiade de vedettes du petit écran qui enfourchent leurs bicyclettes? Pendant ces Jeux, on nous fait la promotion d'un tournoi qui aura lieu en automne, mettant en vedette nos hockeyeurs professionnels bien nantis. Pour parler des Olympiades et renseigner les téléspectateurs, faut-il nécessairement être le diffuseur officiel? 

À mon avis, TVA manque un très grand événement mondial!

Danielle Doré, Québec

****

Bravo, Monsieur Coderre

J'ai vécu quelques années à Montréal. La présence des chiens dangereux sur le territoire de la métropole me dérangeait, et ce sont les pitbulls qui m'inquiétaient le plus.

Monsieur Denis Coderre, je salue votre initiative d'interdire la présence de nouveaux pitbulls à Montréal. Voilà un pas dans la bonne direction. Le pitbull est le chien qui agresse le plus les Montréalais selon des statistiques. Est-il besoin de rappeler la mort de Christiane Vadnais, qui était une de vos employées?

Voilà un geste qui, je l'espère, influencera le maire Régis Labeaume à faire de même et incitera surtout notre gouvernement à interdire les pitbulls sur le territoire québécois dès cet automne.

Yvan Giguère, Saguenay

***

Qui paiera la note?

En réaction à la lettre de Lise Martel, parue le 16 août

À la suite de la lecture de la solution si miraculeuse de Mme Martel, je lui poserais deux questions. La première étant : mais où sont donc les restaurants sans gluten? Et la deuxième : êtes-vous prête à payer le double de la facture? Car votre solution, bien qu'idéale, doit tenir compte du fait que le doublement de l'équipement et du personnel ne vient pas sans frais et que ces frais devront être absorbés par le client, le restaurateur étant déjà pris à la gorge.

Denis Messier, 40 ans de métier, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer