Aéroport sans navette, une plaie!

Carrefour des lecteurs... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Carrefour des lecteurs

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il se dépense annuellement des dizaines de milliers de dollars en publicité et en promotion, pour vanter les mérites de notre ville, en espérant y attirer de nombreux touristes. Il faut donc essayer de tout mettre en oeuvre pour ne pas les décevoir. Courtoisie, excellence de nos restaurants, qualité des informations touristiques, etc.

Cet été à l'occasion de la présentation d'un événement populaire, mes voisins d'origine française m'ont demandé où ils pourraient pendre un autocar pour l'aéroport. J'ai ressenti trop de honte pour leur avouer que ce service n'existait pas, qu'ils devraient prendre un taxi. Je suis donc allé moi-même les y conduire.

Les Montréalais ont bien raison de nous traiter de village. Il me semble que le Réseau de transport de la Capitale pourrait acheter quelques petits autobus, comme des autobus A1, qui contiennent une vingtaine de passagers, comme celui qui circule entre Québec et Thetford Mines, et adaptés pour y recevoir les bagages.

Il me semble que la fréquentation de notre aéroport devrait rendre ce service rentable. Sinon, pourquoi ne pas combler le déficit à même le budget de publicité? Quelles sont les villes importantes où les gens ne peuvent choisir entre un taxi ou l'autobus?

Monsieur le Maire Labeaume, veuillez appliquer un baume sur cette plaie jusqu'à aujourd'hui incurable. Québec n'est pas la capitale d'une brousse!

Benoît Thibault, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer