Médailles chèrement payées

Antoine Valois-Fortier, de Québec, après sa défaite dans... (La Presse Canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

Antoine Valois-Fortier, de Québec, après sa défaite dans les quarts de finale mardi.

La Presse Canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

J'ai vu à la télévision des reportages et des documentaires portant sur des athlètes qui rêvaient d'aller aux JO de Rio et sur d'autres qui y sont maintenant. Ce qui m'a frappé, c'est le nombre élevé de blessures chez plusieurs d'entre eux (dont certaines graves) qu'ils ont subies jusqu'à ce jour. Sur ce plan, les pires disciplines sont peut-être celles de combat.

Vous souvenez-vous de David Douillet? Pour arriver à gagner ses deux médailles d'or olympiques, le judoka français s'est blessé à de multiples reprises et souffre de partout depuis lors. C'est ce qui attend nombre de nos jeunes athlètes de haut niveau qui aspirent à gravir la plus haute marche du podium. Dans quelques années, ils souffriront d'arthrite, de douleurs articulaires et musculaires, etc. Bref, ils auront hypothéqué leur santé; ils seront diminués. Et tout ça pour l'espoir d'une médaille et d'une gloire éphémère. C'est cher payé.

Sylvio Le Blanc. Montréal

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer