Haro sur Hotels.com

Carrefour des lecteurs... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Carrefour des lecteurs

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le stratagème est simple : le géant Hotels.com affiche un hôtel sur son site, à son insu, sans même avoir d'entente avec le propriétaire. Il substitue le numéro de téléphone de l'hôtel par le sien et laisse entendre à tort que son hôtel est complet. Enfin, il dirige le client vers un hôtel qui est membre de Hotels.com... Et le tour est joué pour le géant qui a engendré des revenus de plus 7,2 milliards $ depuis le début de 2016!

Telle est l'histoire scabreuse dont a été victime la chef propriétaire de l'Hôtel du Capitaine à L'Isle-aux-Coudres, Caroline Desbiens, un petit hôtel fondé il y a 55 ans et qui compte sept chambres et treize unités de motel. C'est David contre Goliath!

Pourtant, aux yeux de Me Alain Lecours, avocat spécialiste des marques de commerce, «on utilise l'identité d'un commerce pour transmettre une fausse information afin de s'avantager économiquement... C'est clair qu'on pourrait s'adresser aux tribunaux.» En attendant, le géant de la réservation de vacances en ligne s'est contenté de «prétexter l'erreur»... Quelle ignominie! Un seul message doit être lancé aux hôteliers pris dans cette souricière : haro sur Hotels.com!

Henri Marineau, Québec

***

Les vertus de Martine

La candidate à la direction du Parti québécois (PQ), Martine Ouellet, prône fermement le rayonnement du français comme unique langue officielle au Québec. Il n'y a pas de voeu plus propre et plus blanc pour une politicienne du PQ qui, manifestement, devra nager dans un océan de vertus pour y parvenir. De toute évidence, cette intention, à la fois théorique et politique, se rapproche des fantasmes du Saint-Graal québécois. Mais ce rêve, très légitime, proposé par Mme Ouellet ne peut magiquement franciser les zones linguistiques ciblées dans la région de Montréal. Le mal est-il déjà trop profondément implanté chez les allophones québécois? Malheureusement, je crois que oui. Par contre, à la faveur de MmeOuellet, députée de Vachon, la génération émergente serait une excellente clientèle face à son projet et permettrait ainsi d'obtenir des gains d'efficacité. Recourir à la clause dérogatoire de la Constitution qui permet à une province d'adopter une loi dérogeant à certains articles de la Charte canadienne des droits et libertés serait, à mon avis, un constat d'échec. Oui, pour monter au pinacle, Martine aura besoin de ses vertus, surtout la foi et l'espérance.

Michel Beaumont, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer