Quand les nombres deviennent démagogiques!

Carrefour des lecteurs... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Carrefour des lecteurs

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

N'allez pas croire que je suis pour la fracturation hydraulique, mais il y a un discours démagogique à dénoncer autour du projet de l'île d'Anticosti.

Quand on veut faire une grosse impression, on utilise de gros chiffres, de gros nombres comme 30 millions de litres d'eau puisés dans des rivières. C'est épouvantable? Non, pas tant que ça. À quoi équivalent 30 millions de litres d'eau? À la consommation estivale de combien de piscines creusées autour ce chez vous? À la consommation annuelle de combien de personnes?

Voici les réponses : 30 000 000 litres d'eau, ce sont 30 000 mètres cubes d'eau ou bien 8 piscines olympiques, environ 300 piscines privées ou encore la consommation annuelle de 150 personnes, selon l'Enquête sur l'eau potable et les eaux usées des municipalités de 2009 (division de la gestion durable de l'eau, Environnement Canada).

Ce n'est pas la mer à boire, il faut appeler un chat un chat et non pas comptabiliser le chat par le nombre de ses puces! Aussi bien donner le volume en cuillérées à thé, tant qu'à faire : ça en ferait 6 milliards ou 6 000 000 000. Ça frappe, n'est-ce pas?

Laurent Lebel, Québec

***

La mélasse d'Anticosti

Quel bourbier, cette Anticosti! Le tout commence avec le gouvernement Marois, mais sans doute bien avant. Comme le port de Gros-Cacouna qui a fait rêver les gens du coin depuis le début du XXe siècle! Mais c'est le gouvernement Marois qui part ici «sérieusement» le bal préélectoral en 2014; c'est un rêve d'un Klondike pétrolier. Le gouvernement et de petites entreprises (pas de grosses) s'impliquent dans le projet. Les défenseurs de l'environnement y apportent beaucoup de réserves. Arrive le nouveau gouvernement libéral. Le premier ministre Couillard ne veut rien savoir de l'exploitation gazière d'Anticosti, mais il autorise l'exploration, soit la fracturation hydraulique, histoire, dit-il, de respecter le contrat secret conclu par le gouvernement Marois.

Mais nous nageons ici dans l'absurde : une exploration limitée est permise, mais jamais au grand jamais il n'y aura d'exploitation à Anticosti, foi de Philippe Couillard. Maintenant, les Innus, menaçants, se mêlent de l'affaire, voulant être davantage consultés. Les habitants d'Anticosti eux-mêmes s'opposent majoritairement au projet, comme les élus de la Côte-Nord.

Bref, c'est une sacrée pagaille. Conclusion : que Philippe Couillard mette enfin ses culottes et mette fin à la récréation : fin du projet et du rêve ou plutôt d'une balloune tristement électoraliste. Et dédommageons, s'il le faut, les compagnies privées impliquées. La population applaudira et la mélasse sera enfin consommée!

Michel Lebel, Entrelacs

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer