Québec, tombeau de la francophonie

Carrefour des lecteurs... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Carrefour des lecteurs

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Festival d'été de Québec, le 11 juillet 2016. Des amis vont voir un groupe de Trois-Rivières en spectacle à Place d'Youville. Je n'ose pas leur demander dans quelle langue chante ce groupe. Trop prévisible. Soyons logiques: c'est un groupe composé de francophones, donc il devrait chanter... en anglais, bien sûr. L'avant-garde musicale québécoise chante désormais presque à l'unisson en anglais, comme si la chose était devenue absolument normale. Et plus personne ne sourcille. Un spectacle qui s'ajoute d'ailleurs à une programmation du Quebec Summer Festival déjà à plus de 90 % anglaise. Les rares artistes francophones à l'affiche, égarés, en viennent à détonner dans le paysage.

Serions-nous passés, en quelques décennies, de la résistance à l'abdication? Que doivent conclure les vieux défenseurs du français comme moi quand notre propre avant-garde choisit l'acculturation, voire l'assimilation? N'est-il pas vain de continuer à se battre quand on en est réduit à tenter d'insuffler un peu de fierté à nos propres artistes ? Jadis berceau de la francophonie en Amérique, Québec semble tout faire pour en devenir le tombeau...

Jean-François Vallée, La Pocatière

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer