Une course discrète

Carrefour des lecteurs... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Carrefour des lecteurs

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La énième course à la chefferie du Parti québécois (PQ) est lancée avec cinq candidats et je suis heureux de constater qu'elle est moins médiatisée que celle qui a mené Pierre Karl Péladeau à la tête du parti.

Certains diront que la course à la direction du PQ ne lève pas, mais je leur répondrai qu'elle est bien sur les rails et qu'elle est l'affaire des membres. C'est le PQ qui se cherche un chef et non le Québec un premier ministre. [...]

Pour le moment, le parti a besoin d'un vrai leader à l'Assemblée nationale afin de s'attaquer aux libéraux qui détruisent petit à petit des acquis obtenus au fil des ans.

Même si c'est en période estivale, ce sera une vraie course et l'élection d'un leader capable de rapatrier toutes les forces souverainistes. Étant un parti d'idées et de discussions, une course à la chefferie du PQ est différente de celle des autres partis politiques mais sincère et efficace.

Jocelyn Boily, Québec

***

PKP nous manque

Cinq candidats sont formellement en selle dans le marathon à la succession de Pierre Karl Péladeau, la course est officiellement lancée. Cependant, nous pouvons comprendre, la saison estivale et les vacances plongent la course dans un engourdissement où la fébrilité est complètement absente, l'aiguille ne bouge pas. Ni les Cloutier, Hivon, Ouellet, Lisée ou Plamondon ne sauront soulever les passions à travers des débats enflammés comme le ferait PKP. Bref, ils manquent de panache! Joueront-ils devant des estrades vides ou à moitié vides? À l'instar des partis politiques qui profitent d'une course à la chefferie, le membership croît régulièrement puisque les membres voteront par Internet et par téléphone.

Pour sa part, Pierre Karl Péladeau, dans un monde parallèle, se doit de regarder tout cela silencieusement alors qu'il, j'en suis persuadé, adorerait y mettre son nez pour ajouter de l'éclat et de l'intérêt. Croyez-moi, il ne tolérerait pas les débats stériles. Les candidats en lice dans la course à la chefferie du PQ ne possèdent pas le lustre ni le charisme rassembleur si important pour créer une vague écrasante et gagnante, rien n'est joué d'avance. Oui, PKP nous manque.

Michel Beaumont, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer