Quatre petites tables et quelques inconfortables chaises

C'est possible, parce que le ridicule ne tue pas. Petit recoin, au centre des... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est possible, parce que le ridicule ne tue pas. Petit recoin, au centre des décibels de la circulation, pavés de mornes grisailles, trois arbres dont on bénéficiera de l'ombrage dans une vingtaine d'années, quatre très petites tables et quelques chaises rouges dont personne n'apprécie l'inconfort.

Le mobilier est de la couleur incendiaire des colères de Régis Labeaume, rages et colères qu'alimentent les critiques de la conseillère du quartier Montcalm, Anne Guérette. Voilà cette façon qui caractérise le maire majoritaire de traiter les citoyens minoritaires qui n'ont pas voté pour ce monarque banlieusard de Cité-mon-État. Les Olympiques, les Nordiques et les somptueux voyages dits de missions économiques, voilà, entre autres, les éclats du dirigisme dont devront se souvenir tous les surtaxés de Québec, à la prochaine parade des promesses dont le chiard, depuis 2007, a fini par éclabousser économiquement, entre mille autres façons, tous les «j'ai ma place nulle part» dans sa capitale nationale.

Gerry Pagé, Québec

***

Planification déficiente

Le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, François Blais, a annoncé qu'il n'y aura pas de voie réservée sur l'élargissement de l'autoroute Laurentienne. Quelle démonstration d'impuissance démontrée par le gouvernement provincial devant un maire grincheux qui ne voulait pas de voies réservées au nom d'une densification mal planifiée.

La recommandation du ministre Blais à son collègue ministre des Transports Daoust est basée sur le fait que la population n'en voulait pas et qu'il n'y avait pas d'autobus qui justifiait qu'on réserve complètement une voie pour ça.

Monsieur Couillard, il faut commencer par quelque chose et vous manquez une belle occasion de planifier pour l'avenir. Les vrais citoyens de Beauport et de Charlesbourg réclament un meilleur service de transport en commun, une voie réservée au covoiturage et aux autobus électriques jusqu'au centre-ville. Je ne parle pas de ceux qui possèdent une BMW ou de gros VUS qui font du lobbying auprès du maire mais ceux qui ont besoin d'un transport en commun bien planifié.

Monsieur Blais, l'ex-ministre des Transports, Robert Poëti, avait déclaré le 30 septembre 2015 pas d'élargissement de la Laurentienne sans voie réservée. Que s'est-il passé depuis?

Jocelyn Boily, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer