Lampions, fleurs et recueillement

Carrefour des lecteurs... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Carrefour des lecteurs

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les flammes de nos lampions ne dansent plus dans la tranquillité de nos églises. Elles vacillent sur les pavés de nos rues sales.

Les fleurs, symboles de nos joies coutumières, n'égaient plus nos tables de cuisine. Elles sont par terre, ligotées, signes d'une tragédie inhumaine. Les prières n'enveloppent plus les lieux sacrés de notre enfance. Elles sombrent dans les silences d'un lieu meurtrier. La boussole de notre humanité a perdu ses repères. Quelqu'un pourrait-il nous aider à les retrouver? Nous dire où se trouve le nord?

Nestor Turcotte, Matane

***

Le droit à l'eau potable

«L'accès à l'eau pure est un problème de justice pour le genre humain, riches et pauvres», a déclaré le pape François (allocution du 13 juin 2016). Il a tenu ce propos lors d'une rencontre avec des scientifiques venus exprimer leur inquiétude face à la pénurie d'eau potable ressentie dans plusieurs régions du monde. Une pénurie qui contraste avec la croissance vertigineuse des dépenses militaires qu'on peut observer aussi bien dans des pays pauvres que dans des pays économiquement développés. On manque d'eau, mais on s'équipe de plus en plus en armement sophistiqué.

Les initiatives visant à accroître l'accès à l'eau potable progressent de façon significative, mais elles ne peuvent compter que sur des moyens modestes, tandis que la fabrication et le commerce des armes attirent des capitaux considérables qu'on aurait pu consacrer à la lutte contre la pénurie d'eau. Comble de l'ironie, des experts prévoient que, dans un proche avenir, des conflits armés éclateront justement à cause de la pénurie d'eau et dans la foulée de litiges concernant l'accès à l'eau potable. Les fabricants et les commerçants d'armes se trouveront à tirer profit de situations qu'ils auront eux-mêmes provoquées en accaparant des ressources financières qu'on aurait pu utiliser pour rendre l'eau potable accessible à tous.

Projet canadien original : muni de réserves d'eau potable abondantes, on envisage de prendre le risque de les abîmer, voire de les détruire, en construisant un pipeline qui traverserait quelque 800 plans d'eau. Pas vraiment la trouvaille du siècle. 

Louis O'Neill, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer