Qui croire?

Après avoir barré son navire dans la tempête, le premier ministre Philippe... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir barré son navire dans la tempête, le premier ministre Philippe Couillard se félicite d'avoir atteint l'équilibre budgétaire. Que peut-on en penser alors qu'un ancien haut fonctionnaire des Finances du Québec affirme dans un quotidien que l'équilibre budgétaire en 2015-2016 n'est qu'un «mirage»?

Doit-on croire le médecin premier ministre ou l'homme des finances? Il n'y a pas de quoi bomber le torse si l'agence Standard & Poor's améliore la cote de crédit du Québec. Rappelez-vous que les agences de notation n'ont rien vu des transactions toxiques par les banques, les fonds et même la Caisse de dépôt et qui ont causé la crise de 2008.

Le premier ministre se défend d'avoir à gérer des «intérêts divergents». Peut-on lui rappeler qu'il est plus facile de gouverner une nation en ne s'en tenant qu'à un seul intérêt : celui du peuple?

Jean-Marie Desgagné, Québec

***

L'avenir de M. Deltell

Jeffrey Simpson dans le Globe and Mail et Chantal Hébert (L'année Deltell) dans le dernier numéro de L'actualité accordent une cote d'excellence à la performance parlementaire du député fédéral Gérard Deltell. Une telle évaluation signée par des observateurs aussi expérimentés mérite d'être soulignée.

Le public québécois a pu aussi observer les aptitudes qu'il a démontrées aux débats et sa maîtrise exceptionnelle de ses dossiers. Il y a donc lieu de penser que Gérard Deltell continuera de s'engager avec le même esprit à servir l'intérêt public. Ce qui pourrait lui permettre d'atteindre les plus hautes fonctions dans son parti. Et peut-être un jour la gouvernance de l'État canadien. Jeffrey Simpson affirme «qu'il aurait les qualités nécessaires pour succéder à Stephen Harper».

À suivre!

Claude Poulin, Québec

***

Au revoir, Monsieur le maire

Celui que tous appelaient Monsieur le maire nous a quittés. Homme visionnaire, Gilles Lamontagne lègue à notre société un héritage bienfaisant. Il a tracé un sillage de bonté, de générosité, d'intégrité et d'inspiration. Mais surtout, c'est la simplicité de cet homme accessible à tous qui illustrait sa grandeur d'âme. Les citoyens de Québec ont perdu un grand homme et... un ami.

Au revoir, Monsieur le maire.

Gaston Déry, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer