Demain: l'espoir

Carrefour des lecteurs... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Carrefour des lecteurs

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Aux convaincus, qui cherchent à convaincre leur entourage de l'urgence d'agir pour protéger le monde des catastrophes (changements climatiques et autres), allez voir Demain.

À ceux qui se sentent écrasés ou impuissants face à l'ampleur des changements à faire, allez voir Demain.

À ceux que ces «grandes questions» n'intéressent pas, parce qu'elles semblent trop complexes ou parce qu'ils ont des problèmes plus concrets ou immédiats à régler, allez voir Demain.

Aux indifférents face à l'avenir du monde réel, accaparés qu'ils sont par le monde virtuel de leurs écrans électroniques, ou satisfaits d'avoir tiré leur épingle du jeu, allez voir Demain.

Et aux sceptiques de tous poils, qui croient que tout va bien et même à ceux qui profitent du monde actuel comme il va, allez voir Demain.

Pourquoi Demain? Parce que c'est un beau film et un beau voyage. Parce qu'il fait rencontrer des personnes lumineuses et inspirantes. Parce qu'il fait découvrir un monde déjà en train de changer, pour le mieux. Parce qu'il montre, concrètement et souvent de manière très simple et accessible à tous, qu'on peut fonctionner et vivre différemment. Parce qu'il indique des chemins possibles, nécessaires et urgents. Parce qu'on en sort heureux, espérants, stimulés, grandis.

Mais surtout parce que Demain, c'est aujourd'hui.

Dominique Boisvert, Scotstown

***

Les «documents évolutifs»

Même si elle était employée de l'État, la vérificatrice Annie Trudel s'est fait servir au ministère des Transports du Québec une médecine que les consultants qui ont travaillé au gouvernement connaissent malheureusement trop bien. Depuis l'avènement du traitement de texte et la découverte de la fonction «révision», il n'est plus possible de produire un document sans qu'il passe par d'innombrables étapes de nettoyage et de réécriture par des tiers qui vont souvent aussi loin qu'en changer les conclusions.

Quand un document ou un rapport est simple et direct, mais qu'il a le malheur de faire mal paraître une personne, une méthode ou une politique; il restera coincé dans la machine à saucisse des révisions et se transforme en quelque chose que son auteur aurait de la difficulté à reconnaître. C'est devenu un sport national, qui consomme une partie significative des ressources humaines. Des fois, on se demande si le retour à la machine à écrire ne générerait pas des économies dans certaines officines gouvernementales!

André Verville, Lévis

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer