Aucune comparaison

Carrefour des lecteurs... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Carrefour des lecteurs

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans la saga entourant la peinture du pont de Québec, le conseiller en affaires publiques chez Paradigme, Jacques Castonguay, veut faire bouger les choses en lançant une collecte de fonds.

En annonçant la campagne J'ai mon rivet, il a mentionné que le pont de Québec a le potentiel de devenir un attrait touristique et un symbole aussi fort que la tour Eiffel.

Pour ce monument, le plus visité au monde, inauguré le 31 mars 1889, son créateur Gustave Effel avait exigé que la Ville de Paris lui refasse une beauté tous les sept ans. C'est ce qu'ont fait les différents maires qui se sont succédé depuis.

Dans le cas du pont de Québec, nos dirigeants gouvernementaux se chicanent à coût d'avocats depuis 2006. Ils montrent peu de respect envers la population et les familles des 89 ouvriers morts au travail lors de sa construction. Les citoyens n'ont pas à investir davantage, car ils paient suffisamment d'impôts et de taxes pour s'occuper de ces travaux.

Il n'y a aucune comparaison à faire entre le groupe J'ai mon rivet et la fondation pour le retour des Nordiques de Québec, J'ai ma place. Dans ce dernier cas, le concept était de vendre des droits sur des sièges de différentes catégories en échange d'une priorité d'achat lors d'événements.

Jocelyn Boily, Québec 

***

Qui appuie le projet de loi 70?

La liste des gens qui s'opposent à Objectif Emploi est plutôt longue et les appuis sont de taille: les groupes communautaires qui travaillent de près ou de loin avec les personnes assistées sociales, les groupes en employabilité qui devront gérer l'insertion sur le marché du travail, le Syndicat de la fonction publique du Québec qui représente les agents d'aide sociale, la Protectrice du citoyen, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, les députés de l'opposition, le Barreau du Québec, plusieurs syndicats, les professeurs et les chargés de cours universitaires, 750 signataires d'une pétition à l'Assemblée nationale, les personnes assistées sociales qui doivent déjà jongler avec un budget de crève-faim et dernièrement, plusieurs personnalités publiques ont ajouté leur voix à se projet de loi déjà voué à l'échec.

Nous sommes plusieurs citoyens ayant à coeur la justice sociale et l'égalité des chances qui revendiquent une meilleure répartition des richesses.

Parce que 623$ par mois, ça ne se coupe juste pas. Non au projet de loi 70!

Monsieur Blais, outre les libéraux, dites-nous: qui appuie vraiment le projet de loi 70?

Mélanie Leblanc, Lévis 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer