Mariage vélo-travail

En veilleuse nos réflexes négatifs à l'égard de la Ville de Québec annonçant un... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En veilleuse nos réflexes négatifs à l'égard de la Ville de Québec annonçant un programme bien articulé pour inciter tout monde à voyager au travail en vélo.

Un projet intelligent qui obligera même Anne Guérette à féliciter l'équipe Labeaume pour cette prise de décision. Un projet rassembleur qui met en évidence ce souci de répondre aux attentes des citoyens et d'améliorer leur qualité de vie. La ville ne fait pas seulement que ramasser des ordures, déneiger et taxer, elle sait innover, écouter les contribuables et les motiver à être actifs. 

Travailler en santé en pédalant; une formule bénéfique dont les effets seraient intéressants à mesurer. 

Douglas Beauchamp, Québec

***

Un problème à l'envers

André Dubuc du journal La Presse publie un article sur le coût de la bière par rapport au prix du jus. Selon l'expert consulté par M. Dubuc un redressement du prix de la bière éviterait une banalisation du produit. Pour ma part, je ne donne pas beaucoup de crédibilité à ceux, comme l'Association des brasseurs du Québec qui voudraient voir le prix de la bière augmenter. Un prix plus élevé de la bière ne profitera qu'aux brasseurs et au gouvernement.

Encore une fois, on passe à côté du vrai problème. Si le ketchup et le jus de canneberge coûtent plus cher que la bière, il y a un problème, non pas du côté de la bière, mais du côté des marchands et intermédiaires qui font en sorte que le prix de nos aliments est rendu de plus en plus inabordable. Je me demande toujours comment fait une famille de trois enfants avec un revenu familial de moins de 35 000 $ pour arriver. Imaginez maintenant un revenu familial de 22 000 $ par année.

Au lieu d'écrire un article sur les doléances des brasseurs, M. Dubuc aurait dû écrire un article sur les prix à la consommation des denrées les plus essentiels, celles qui permettent à un être humain de bien se nourrir, de manger trois fois par jour et d'éviter les hôpitaux. Faire une comparaison du prix de la bière avec celui des aliments est «odieux».

Jacques Larose, Québec

***

Deux poids, deux mesures

Alors que Dieudonné ne passe pas la frontière canadienne pour avoir été condamné en France à de petites sentences (propos antisémites lors de spectacles d'humour), George W. Bush, lui, a pu venir au Canada sans encombre après sa guerre illégale en Irak qui a fait des millions de morts, estropiés et déplacés. Deux poids, deux mesures.

André Louis La Ferrière, Saint-Elzéar

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer