Mon expérience Pearl Jam

Pearl Jam en 1991 : Stone Gossard, Jeff... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Pearl Jam en 1991 : Stone Gossard, Jeff Ament, Mike McCready, Eddie Vedder et Dave Krusen

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nous sommes le 22 novembre 1994. J'ai 17 ans. Il s'agit d'une journée particulière. Pearl Jam a eu la curieuse idée de lancer son nouvel album, Vitalogy, en vinyle avant la sortie officielle CD du 6 décembre. Je suis à ce moment-là à l'apogée de ma carrière de fan de la bande à Eddie Vedder. J'écoute la scène du film Singles où les membres apparaissent au ralenti, je supporte une chaleur quotidienne quasi insupportable, conséquence du port de deux chemises carreautées une par-dessus l'autre. Bref, vous voyez le topo.

Ce jour-là, mon amie et moi sommes si fébriles que nous quittons, en fin d'avant-midi, le Cégep de Sainte-Foy pour nous aventurer à pied dans le froid sur l'autoroute du Vallon afin de nous procurer au Archambault de Place Sainte-Foy ledit vinyle. Pas question d'attendre le 6 décembre pour découvrir les nouvelles pièces de ce troisième opus.

Bien que visionnaire d'avoir remis à la mode le vinyle avant tout le monde, Pearl Jam n'avait sans doute pas pensé au défi que représentait alors, en 1994, le fait de trouver une table tournante. Heureusement, mon amie en avait une! Après une soirée inoubliable à découvrir Better Man et autres, je reviens chez moi. Seul petit problème, je n'ai pas de table tournante. Heureusement,  mon frère s'en va chez un ami qui en possède une et il réussit à copier le 33 tours sur ce support moderne qu'est une cassette audio.

Je me souviens encore de la suite. Les gens de ma génération se reconnaîtront, je devais copier le nom des chansons sur le petit carton ligné inclus dans le boitier. Au moment où je m'apprêtais à écrire «Better Man», la chanson débuta dans mon lecteur cassette. Les premières paroles résonnèrent dans ma chambre : «Waiting, watching the clock, it's four o'clock.» Je levai les yeux. Sur l'horloge, en pleine nuit : 04:00.

Cela ne s'invente pas. Le Dieu Vedder existe.

Jean-René Baril, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer