Un heureux revirement

Quelle surprise ce matin de lire que M. Couillard ne ferme plus la porte aux... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quelle surprise ce matin de lire que M. Couillard ne ferme plus la porte aux élus scolaires et souhaite voir les élections scolaires et municipales s'organiser conjointement. La surprise est réelle pour quiconque a suivi le dossier au cours des derniers mois. Le premier ministre ajoute même : «Vous savez, la démocratie, c'est une chose précieuse et fragile, même lorsqu'elle ne donne pas tous les résultats qu'on souhaiterait.»

En commission parlementaire, tout le monde ayant à coeur cette valeur fondamentale qu'est la démocratie a dit, de toutes les façons possibles, que la solution à un problème démocratique n'est certes pas moins de démocratie, mais davantage une mise en valeur de cet exercice citoyen et que cette mise en valeur doit se faire en parallèle à une modernisation du processus électoral. Et si, au passage, des économies sont possibles, pourquoi pas! Bien sûr, nous pourrions nous demander si mobiliser les citoyens autour des institutions qui les gouvernent représente une dépense ou un investissement; mon propos n'est pas à ce niveau.

Je reviens à ma surprise du début. Le revirement de M. Couillard par rapport aux élus scolaires reflète, à mon avis, un grand respect du processus de consultation que représente une commission parlementaire. Dans ce sens, le ministre Proulx et les parlementaires qui ont participé à la commission parlementaire ont fait preuve d'une grande ouverture en accueillant tout citoyen ou groupe de citoyens qui souhaitait faire entendre sa voix et contribuer au débat. 

Pour avoir participé personnellement à l'exercice, le climat instauré dans la salle Louis-Hippolyte-Lafontaine permettait la libre expression, les échanges fructueux et une recherche de consensus. Au terme des échanges, tous auront compris l'importance de se mobiliser ensemble, parents, enseignants, directions d'école, intervenants, administrateurs et élus scolaires, du lieu d'influence qui est propre à chacun, pour la réussite éducative et scolaire de l'ensemble des élèves du Québec. Cette surprise que procurent les déclarations du premier ministre n'est en fait que le reflet de la valeur de nos institutions démocratiques au Québec et la mise en évidence que la discussion mène évidemment à de bien meilleurs résultats que la confrontation.

Alain Fortier, président, Commission scolaire des Découvreurs

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer