Le coeur de Saint-Sauveur

L'actualité politique des dernières semaines nous a fait oublier que des... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'actualité politique des dernières semaines nous a fait oublier que des citoyens de Saint-Sauveur font des pieds et des mains pour empêcher la démolition du centre Durocher qui a toujours été le coeur du quartier. Le maire a beau aller se promener à Lausanne pour ses projets à grand déploiement mais les citoyens de Québec veulent protéger et conserver la pierre angulaire de leur vie de quartier.

Je comprends que l'administration actuelle veuille construire des tours aux quatre coins de la ville, mais peut-elle le faire dans le respect des conseils de quartier et des citoyens qui les composent?  Québec est une ville patrimoniale qui est digne d'intérêt pour son patrimoine architectural, historique, culturel et l'administration devrait tout faire pour que son patrimoine se perpétue et soit mis en valeur. C'est plutôt l'inverse qui se produit car son patrimoine est soumis au pic des démolisseurs.

Un des joyaux qui trône au centre du quartier Saint-Sauveur depuis une soixantaine d'années sera démoli, laissant la place à des logements. Le Centre a une longue et belle tradition d'éducation populaire. C'est un lieu mémo­rable d'animation ayant établi une culture et une tradition en ce sens dans le quartier.

Monsieur le maire, écoutez-les.

Jocelyn Boily, Québec 

***

Le mirage constitutionnel de la CAQ

La CAQ présente un nouveau programme nationaliste qui a pour but de séduire les fédéralistes mous et les indépendantistes déçus. Elle tente de se faufiler entre un gouvernement Couillard qui a peine à s'affirmer, épousant un fédéralisme inconditionnel et une opposition officielle indépendantiste qui fait peur même avec un PKP rassurant qui provient du monde des affaires. Le parti de Legault désire rapatrier des pouvoirs liés à la culture et à l'identité. Quant à lui, le PQ veut obtenir tous les pouvoirs d'un pays souverain. Cependant, les Québécois ont peine à surmonter cette crainte viscérale que les fédéralistes leur distillent à petites doses quotidiennes. Ils paniquent devant cette porte de liberté que leur offrirait l'indépendance. Même la clé référendaire de cette porte leur brûle les mains.

De leur côté, les caquistes offrent un leurre constitutionnel. Ils savent très bien que le Canada anglais a toujours refusé toute différenciation d'un Québec dans le Canada. L'opposition du ROC n'est pas conjoncturelle, mais plutôt structurelle. Rappelons-nous les années 60 et la demande d'un statut particulier pour le Québec, les années de Robert Bourrassa et sa souveraineté culturelle, et enfin la société distincte de Meech; chaque fois, le Non l'a emporté...

C'est à cause de cette impuissance que sont nés les partis souverainistes. François Legault devrait s'en souvenir avant de se retrouver bafoué devant un refus de changement constitutionnel, entraînant avec lui tous ces Québécois qui auront cru à ce mirage.

Marcel Perron, Neuville

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer