Un parc au zoo

C'est justement un parc au zoo qui a tué le zoo. En effet, lorsque le zoo a été... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est justement un parc au zoo qui a tué le zoo. En effet, lorsque le zoo a été «repensé» par les fonctionnaires dans leur belle tour d'ivoire, ils ont aménagé un beau parc de pierres plates avec de la petite pierre tout autour. Résultat, après chaque pluie, les pierres se déchaussaient un peu plus.

Les parents ne pouvaient pas garder les enfants dans leur voiturette et devaient les prendre dans leurs bras. Les fauteuils ou quadriporteurs des personnes à mobilité réduite bloquaient dans les fentes dégagées entre les pierres. Et pour ceux qui décidaient de prendre l'autobus, ils devaient marcher un demi-mille après avoir effectué le parcours du combattant cité plus haut. 

Dans tous les cas, ces personnes s'étaient dit : «Plus jamais».

Alors pourquoi chercher à développer l'endroit alors qu'il suffit de faire un parc dans un secteur sans densification importante? Un zoo sans animaux à 35 $?

Eric Barnabé, Québec

***

Lettre à Jean-François Lisée

Si Philippe Couillard désire accueillir 10 000 immigrants de plus par année, pourquoi refuse-t-il d'intégrer les 200 médecins français qui sont au Québec, des professionnels très bien formés? Les GMF manquent de médecins. Cessons cette protection d'un groupe restreint dont la quasi-totalité des revenus provient de l'État québécois. Le gouvernement de Jean Charest et celui de Nicolas Sarkosy ont signé une entente de réciprocité pour le transfert de la valeur de la formation entre le Québec et la France. Faites un référendum, comme le font les Suisses, s'il le faut.

André Mainguy, Longueuil

***

La place des femmes

C'est gigantesque le travail fait depuis la Révolution tranquille des années 60 pour donner aux femmes du Québec ce qu'elles méritent, c'est-à-dire l'égalité, tous domaines confondus, avec les hommes.

La pionnière, celle qui s'est investie à fond dans cette cause, Claire Kirkland-Casgrain, vient de nous quitter pour un «monde meilleur» où, j'espère, elle n'aura pas à refaire le combat. J'ai suivi, à la télévision, les cérémonies de ses funérailles d'État; j'aurais espéré y entendre davantage de voix féminines pour les chants... mais non!

André Drapeau, Saint-Roch-des-Aulnaies

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer