La solidarité, pas l'austérité

Nous, comme chrétiennes et chrétiens, nous ne pouvons taire notre indignation... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Nous, comme chrétiennes et chrétiens, nous ne pouvons taire notre indignation devant tant d'injustices et de corruption?

Comment ne pas s'indigner quand le gouvernement libéral prône l'austérité, coupe dans le filet de sécurité (aide sociale, éducation et santé) et quand on apprend que certains et certaines de leurs membres ont pigé dans notre bien commun? C'est plus que le plat de bonbons. Pendant que les riches s'enrichissent, le projet de loi 70 avec ses obligations et ses menaces de coupes va appauvrir les plus pauvres. En cette Année jubilaire de la miséricorde, de la compassion, nous rêvons plus que jamais pour nos familles, nos enfants et petits-enfants d'un Québec du bien commun, du respect de la dignité. Le gouvernement libéral a-t-il encore la légitimité de gouverner?

Pour un Québec qui nous ressemble. Vivement un Québec solidaire!

Geneviève Sanfaçon-Bédard et Marie-Françoise Lainé, Québec; Réjean Dumais, Jonquière; Denis Plante, Saint-Joseph-de-Sorel

***

La tuberculose tue encore

La tuberculose, vieille de 1000 ans, fait encore 1,5 million de victimes chaque année, malgré les efforts déployés pour la soigner. Sommes-nous incapables d'éliminer cette maladie ou mieux encore de la prévenir?

Nous devons admettre qu'Il y a un lien étroit entre la tuberculose et la politique. La pauvreté mondiale est la cause principale de cette maladie et, par conséquent, diverses solutions pourraient être envisagées en améliorant le niveau d'éducation des populations et en établissant un système de santé accessible à tous. La maladie doit être apolitique. Toutefois, son traitement et sa prise en charge sont politiques.

En sachant bien que le traitement est connu et efficace, le rôle du Canada est de fournir l'aide nécessaire aux populations vulnérables. Nous demandons au gouvernement d'augmenter sa contribution au Fonds mondial de façon substantielle. Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon soulignait récemment que le Canada possède les ressources nécessaires pour jouer un rôle primordial dans l'éradication de cette maladie. Cependant, nous ne devons pas choisir entre la santé pour certains et négliger les autres. 

Il ne faut pas déshabiller Pierre pour habiller Paul. Chaque vie est précieuse.

Denise Doiron, Mariette Bérubé et Moustapha Faye, Québec; Laurent Marcoux, Saint-Lambert-de-Lauzon

***

Le marketing de l'UPAC

Nathalie Normandeau sera-t-elle reconnue criminellement responsable d'avoir été à la tête d'un système de financement frauduleux dont le but était de maintenir le PLQ au pouvoir et dont les citoyens faisaient les frais? Était-ce plutôt Marc-Yvan Côté et son ami Bruneau Lortie qui tiraient les ficelles? Ou encore d'autres personnes que l'UPAC n'a pas réussi à épingler? Robert Lafrenière a-t-il choisi de déposer les conclusions d'une enquête de quatre ans le jour même d'un dépôt de budget pour grossir l'impact d'accusations faiblardes? Ou pour se rendre intouchable? L'avenir nous permettra d'obtenir des réponses à certaines de ces questions.

Mais une chose est certaine: en choisissant un jour de budget pour se mettre en évidence, ce n'était pas l'intérêt des citoyens que l'incorruptible commissaire avait en tête de liste de ses priorités.

Serge Parent, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer