Médicaments plus chers au public?

En réaction au point de vue Médicaments: les assureurs doivent être plus... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En réaction au point de vue Médicaments: les assureurs doivent être plus transparents, publié le 8 mars 2016

Je viens d'avoir 65 ans et j'étais salarié avec une assurance collective comprenant les médicaments. 

Première surprise, la RAMQ me fait parvenir un avis disant que je dois m'inscrire au régime public d'assurance médicaments. Mon assureur confirme cette quasi-obligation, ou celle de payer une surprime pour les médicaments de 750 $ par mois pour un couple. Le choix est simple, n'est-ce pas?   Sauf que la prime avec l'assureur, elle, ne diminue pas, même s'il ne paie plus les médicaments. On paye donc des deux côtés : prime pas réduite avec l'assureur privé et prime du régime public. Et j'ai comparé les coûts des deux régimes : le public va me coûter plus cher.

Deuxième surprise, un écart de coût entre privé et public chez le même pharmacien. Le Carbocal, 30 pilules de vitamine D et calcium, passe de 7,19 $ au privé à 12,23 $ avec le public, presque le double. Le Rivasa, 30 aspirines 80 mg pour prévention cardiaque, triple de 3,39 $ au privé à 10,19 $ au public. On peut se procurer 300 aspirines 80 mg pour 23 $ taxes incluses sur la tablette, cinq fois moins cher. Le gouvernement dit que les frais du régime d'assurance médicaments ont explosé avec les années. Pourquoi l'assureur privé se fait-il facturer beaucoup moins cher que l'assurance publique le même médicament, chez le même pharmacien?

Que des pharmaciens viennent attaquer les assureurs privés qui font des profits m'interpelle. Quand je constate la différence du coût des ordonnances, j'ai l'impression que certains pharmaciens veulent faire encore plus de profits.

Jean-Charles Pouliot, Québec

***

Féminisme n'est pas misandrie

Il faut être ignare pour penser que le terme «féministe» sert à nommer quelqu'un qui déteste ou méprise les hommes. Une personne qui déteste ou méprise les hommes est plutôt «misandre».

Quelqu'un qui méprise ou déteste les femmes est «misogyne». Quelqu'un qui a le genre humain en aversion est «misanthrope». Le «phallocrate» croit à tort que l'homme est supérieur à la femme. Le «raciste» croit à tort que certaines races sont supérieures à d'autres. 

Nos ministres qui ignorent le sens de ces mots devraient ouvrir un dico de temps en temps! Il est irritant de voir nos élus/élues utiliser certains mots à tort et à travers. Surtout quand ils tentent d'accoler une étiquette péjorative aux mots «féminisme» et «féministe».

Isabelle Johnson, Sherbrooke

***

Où sont nos députés libéraux?

Depuis l'élection partielle de Chauveau, on ne voit plus les députés libéraux à Québec. On dirait qu'ils sont seulement visibles lors des élections... Est-ce que le parti les empêche de parler?

J'aimerais entendre ma nouvelle députée me parler des enjeux comme Anticosti et le registre des armes à feu. J'aimerais entendre le député de Jean-Lessage me parler du troisième lien. J'aimerais entendre parler la nouvelle députée de Charlevoix et l'ancien ministre Blais du Zoo. Pourquoi ne les entend-on jamais?

Les députés libéraux ne sont jamais proactifs dans les médias. Malheureusement ou heureusement, c'est le meilleur moyen de parler à leur population et ce n'est pas vrai que l'Assemblée nationale est regardée par tous. Je comprends le devoir des citoyens de s'informer, mais c'est aussi le devoir les députés d'informer et de prendre position. Le seul député qu'on voit à Québec, c'est le député de Lévis! Est-ce qu'on peut entendre ceux qu'on paye avec nos taxes svp? 

Mario Sioui, Wendake

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer