PKP «chef de l'opposition»

La réaction de M. Péladeau à la vente de Rona à une entreprise américaine est... (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La réaction de M. Péladeau à la vente de Rona à une entreprise américaine est viscérale et bien sentie.

Il déplore l'abdication du gouvernement devant la fuite de nos sièges sociaux. Pourtant, l'automne dernier, lorsque ce même gouvernement est venu en aide à Bombardier, il s'est empressé de dire que c'était une mauvaise affaire pour le gouvernement du Québec et les contribuables.

En tant que «chef de l'opposition», il joue son jeu politique comme on s'attend à ce qu'il le fasse. Mais avec un peu plus de ri­gueur intellectuelle et de subtilité, on serait peut-être plus porté à donner crédit aux propos des politiciens, et à les croire lorsqu'ils commentent les «toujours mauvais» coups du gouvernement en place.

André Verville, Lévis

***

Paillé, feu de paille?

Daniel Paillé veut remplacer Monique Leroux à la tête du Mouvement Desjardins. Il démissionne de son poste de chef du Bloc québécois en 2013 pour raisons de santé, et le voilà prêt à occuper le poste stressant de président et chef de direction du Mouvement Desjardins...

Si la pleine forme est revenue, pourquoi ne revient-il pas au Bloc québécois? On y cherche un chef en ce moment. Mais peut-on se fier à M. Paillé? Déjà, en 1996, il avait quitté son siège à l'Assemblée nationale avant la fin de son mandat.

Sylvio Le Blanc, Montréal

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer