Énergie Est : la CMQ doit consulter

En septembre 2015, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a tenu une... (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En septembre 2015, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a tenu une consultation publique sur le projet d'oléoduc Énergie Est de TransCanada : 143 mémoires ont été déposés. Pourquoi n'en est-il pas de même à Québec?

La population de la région de Québec doit pouvoir faire connaître son point de vue sur cet important projet qui présente de nombreux risques. La Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) a les pouvoirs et les compétences pour organiser des consultations publiques. Elle a le devoir de permettre à la population de se faire entendre.

L'approche démocratique de la CMM vis-à-vis la population fut un succès. Bravo au président de la CMM pour son approche démocratique. Denis Coderre, fort de l'appui de ses concitoyens, a pu défendre leurs intérêts en s'opposant au projet.

Pour ce qui est de la Capitale-Nationale, au nom de qui parle le maire Régis Labeaume lorsqu'il se dit en faveur du projet? Pourquoi, en matière démocratique, observe-t-on deux poids, deux mesures entre Montréal et Québec?

Le maire Labeaume aurait confié à des experts le soin de lui préparer des recommandations. Eh bien, soit! Que ces experts le fassent à visage découvert. Qu'ils présentent leur rapport publiquement pour que les citoyens puissent en débattre. Si les experts ont un avis, il n'est pas dit que la population en ait un autre.

Nous, citoyens, serons les premiers touchés par ce projet. Nous exigeons que la CMQ organise une consultation publique comme celle de Montréal. C'est une question de transparence et de démocratie.

Lucie Bergeron, Émile Vigneault, Stop Oléoduc Capitale-Nationale, Québec

***

Le mépris de M. Wall

En réponse aux objections du maire de Montréal au projet Énergie Est, Brad Wall, premier ministre de la Saskatchewan, a choisi de nous dire que s'il est acceptable que la Colombie-Britannique et les États-Unis rejettent ses projets d'oléoducs, ça ne l'est pas de la part du Québec, parce qu'il est pauvre! Ou, selon ses termes, parce qu'il perçoit de la péréquation.

Si M. Wall désire vraiment faire transiter son pétrole à travers notre province, il devrait commencer par faire l'effort de ravaler son mépris envers nous et de montrer un peu de civilité.

Jean-Pierre Létourneau, Neuville

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer