Horaires inaccessibles du RTC

Voici une plainte envoyée au RTC le 29 décembre : (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Voici une plainte envoyée au RTC le 29 décembre :

Je ne suis pas une personne âgée, mais je n'ai ni ordinateur ni téléphone intelligent. Comment puis-je connaître l'horaire de l'autobus? En me rendant à l'abribus? C'est très pratique, un soir d'hiver, en pleine tempête, de se rendre à l'abribus en pyjama pour savoir à quelle heure on doit prendre l'autobus le lendemain matin, n'est-ce pas? 

Votre décision de cesser d'imprimer les horaires et les cartes des parcours d'autobus me prive de mes droits d'usagère du transport en commun. 

Je ne suis pas du tout d'accord, et le nombre de plaintes que vous recevez n'est certainement pas une bonne indication de l'insatisfaction des usagers puisqu'il faut un ordinateur pour envoyer une plainte. J'espère que vous reviendrez sur votre décision.

Véronique Desgagné, Québec 

***

Traversées gratuites, mais à quel coût?

C'est bien connu, les voitures électriques sont de façon très générale accessibles aux mieux nantis profitant de leur pouvoir d'achat pour économiser et protéger la planète, nous ne pouvons que nous en féliciter. 

Mais comment expliquer que ce gouvernement donne une gratuité de passage maritime à ceux pour qui de toute évidence une telle gratuité est une dérision? Faire la promotion des transports par une énergie propre, surtout pour le Québec, j'en suis, mais pas de manière irresponsable. 

Maintenant, revenons aux choses sérieuses... Que représentent les revenus de taxes pour le gouvernement en provenance du pétrole et comment ces taxes seront-elles comblées si 80 % du parc automobile est mû par cette énergie? 

Cette promotion donnant accès aux traversiers, ne cache-t-elle pas  une sorte de piège à retardement  pour lequel les coûts de ce moyen de transport deviendront l'équivalent du pétrole, par des taxes équivalentes? Une telle transformation est souhaitable, pourvu que nous protégions la planète et que nos retombées économiques soient positivement acceptables pour les citoyens, mais pas par des moyens promotionnels illusoires et discriminatoires et surtout étant donné que la transparence de la fiscalité n'est pas au rendez-vous.

H. Louis Arbour, Lévis

***

Sévices de longue durée!

En réaction à la chronique «Bienvenue dans ma vie» de Mylène Moisan publiée le 30 décembre

J'ai lu la chronique de Mylène Moisan au sujet de ce qu'a vécu Marie-Noëlle les 24 et 25 décembre dernier. Ce n'est pas en Syrie, ni en Irak, ni en Afghanistan. Non! Ça se passe à Sainte-Anne-de-Beaupré, lieu des prodiges d'antan.

C'est à croire que les «béquilles» de la basilique sont de service au dit CHSLD de la place. En dépit de ce vécu marqué d'une inhumanité inqualifiable, Marie-Noël est restée noble et grandissime dans ce pèlerinage innommable. Il est là le miracle de Noël 2015! Si ça continue de la sorte, ne faut-il se demander si les CHSLD, entre autres, ne devront pas relever du MAPAC et du ministère que pilote MPierre Paradis qui ne joue ni à la marelle ni à la barrette.

N.B. «Jouer à la barrette» est une expression synonyme de «jouer à l'autruche».

Gerry Pagé, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer