À quand le Bureau des enquêtes indépendantes?

Seulement au cours de l'année 2015, 42 enquêtes impliquant des policiers ont... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Seulement au cours de l'année 2015, 42 enquêtes impliquant des policiers ont été confiées à un autre corps de police, pour la plupart la Sûreté du Québec (SQ), une statistique peu reluisante qui égale celle de 2005.

Depuis 1999, le cap des 40 enquêtes indépendantes n'a été franchi qu'à deux reprises, soit en 2009 avec 40 et en 2005, avec 42, selon les chiffres du ministère de la Sécurité publique. Des chiffres qui démontrent, à mon avis, un vice de forme patent dans le règlement de ces affaires empreintes d'un conflit d'intérêts potentiel entre les divers corps policiers impliqués.

En bref, des policiers sont jugés par des pairs, ce qui comporte un risque imminent quant à la conclusion de l'enquête. À preuve, sur 468 dossiers étudiés entre 1999 et 2014, seulement 6 policiers ont dû faire face à la justice. Par ailleurs, un Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), en gestation depuis maintenant trois ans (!), s'apprêterait à voir le jour incessamment. J'ignore les raisons pour lesquelles ce Bureau met autant de temps à se mettre en branle et je n'ai pas l'intention de spéculer sur ces raisons. T

outefois, un fait demeure, il est urgent qu'une instance neutre et objective apparaisse sur la scène de ces conflits, pour le plus grand bien d'un processus démocratique transparent et efficace.

Henri Marineau

Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer