Droit des autistes à une éducation appropriée

.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même si, au Québec, le taux de prévalence de l'autisme continue d'augmenter depuis plusieurs années, à savoir 1 enfant sur 9 au Canada, les parents d'enfants atteints de cette maladie doivent dépenser sans relâche temps et énergie pour avoir le droit d'inscrire leur enfant dans une classe spécialisée.

C'est le cas de Michel Labonté, père d'un enfant autiste, qui poursuit la commission scolaire de la Capitale pour discrimination pour 600 000 $ à la suite de préjudices causés par des informations dissimulées et une fausse liste d'attente pour avoir accès à des services spécialisés.

Un cas semblable s'est présenté en Montérégie où le petit Benjamin, 11 ans, a été suspendu de l'école qui lui offrait en contrepartie une heure de scolarisation par jour à la maison. Heureusement, la Fédération québécoise de l'autisme (FQA) a mené avec succès une pétition qui a permis de réintégrer l'enfant dans une nouvelle école.

Sans vouloir justifier les attitudes dégradantes de certaines commissions scolaires envers les enfants autistes, est-il utile de mentionner que les coupes drastiques du gouvernement Couillard en éducation sont montrées du doigt par les gestionnaires des écoles? Quoi qu'il en soit, il est impératif que les enfants autistes acquièrent leur plein droit à une éducation appropriée...C'est une question de justice sociale élémentaire!

Henri Marineau, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer