Pi Ké ou Pé Ka?

L'Association pour la sauvegarde et la survie de... (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

L'Association pour la sauvegarde et la survie de la langue française n'a pas de leçon à donner, estime l'auteur.

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Selon l'Association pour la sauvegarde et la survie de la langue française (ASULF), nos commentateurs sportifs devraient adopter la prononciation française, soit Pé Ka.

Le mercredi 16 décembre, Mylène Moisan y faisait référence dans sa chronique «Bon matin, Pé Ka Subban!» Curieux, j'ai consulté le site Web de l'ASULF cité dans cette chronique.

Un proverbe dit : «On voit la paille dans l'oeil du voisin, mais pas la poutre dans le sien», ce qui me donne à penser que l'ASULF n'a pas de leçon à donner. En effet, on peut s'abonner à leur newsletter en fournissant notre email. Cette association est-elle aussi active auprès de journaux français dont le coin du lecteur est «Express Yourself»? Ou lorsque l'espace consacré aux livres a pour titre «Book»? Ou encore, pour consulter la une, il faut se rendre à la section «Cover»? Le maintenant célèbre «arrête de te regarder le nombril» du commissaire Lachance serait sans aucun doute de mise ici.

André Voyer, Québec

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer