La sainteté des objets?

L'Église québécoise donne beaucoup d'importance à cette porte qualifiée de... (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Église québécoise donne beaucoup d'importance à cette porte qualifiée de sainte.

D'abord, selon moi, croyant pratiquant et ancien catéchète, la sainteté est un qualificatif, une reconnaissance donnée à une personne pour une vie exceptionnelle et généreuse après un processus d'enquête.

Je me souviens de ce qu'on raconte dans l'Ancien Testament quand Moïse, après un séjour en montagne pour établir les règles de bonne conduite pour son peuple, les dix commandements de Dieu, a fait une «sainte colère» quant à son retour il a constaté que son peuple avait fait un veau d'or qui faisait l'objet d'un culte religieux. La porte «sainte» serait-elle l'équivalent de ce veau d'or?

Je peux comprendre que les statues, les images, les icônes aident les chrétiens à prier. J'ai de la difficulté à comprendre qu'on reconnaisse la sainteté d'une porte, si belle soit-elle.

Qui pourrait m'expliquer? Je pense que d'autres chrétiens se questionnent aussi.

André Drapeau, Saint-Roch-des-Aulnaies

***

La porte sainte rouverte 10 ans plus tôt

Le pape François a usé de son pouvoir discrétionnaire pour décréter une année sainte de la miséricorde en 2016. Selon le Cardinal Lacroix, si le pape a décidé pour 2016, c'est qu'on ne peut pas attendre, car «la compassion, l'amour, la réconciliation, c'est un besoin du monde de notre temps». On comprend donc pourquoi on ne pouvait attendre 10 ans. D'autre part il est difficile de ne pas s'interroger sur les motivations pécuniaires de cette démarche. En 2013-2014, lors de la première ouverture de la porte à Québec, 330 000 fidèles l'ont franchie. J'imagine que la situation est similaire pour les six autres portes saintes à travers le monde.

Yves Labelle, Québec

***

Fausse route

Le gouvernement du Québec risque des fonds publics colossaux dans les avions CSeries de Bombardier; mais, pour être conséquent dans ce qu'a dit le premier ministre Couillard à la Conférence de Paris au sujet des changements climatiques, il pourrait investir dans les tramways de haute technologie de Bombardier, ce qui décongestionnerait des villes comme Québec, et profiterait au quotidien à tous les citoyens et citoyennes.

Aussi, le gouvernement continue de faire fausse route en déversant les fonds publics dans des autoroutes toujours plus envahissantes et encombrées.

André Louis La Ferriere, Saint-Elzéar

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer