Rapport Charbonneau: une hypothèse sur la dissidence

Se pourrait-il, avec la rigueur qu'on connaît à... (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

Se pourrait-il, avec la rigueur qu'on connaît à Renaud Lachance, qu'il ait été en désaccord avec la présidente sur sa décision de ne pas faire comparaître les «gros poissons»?, demande l'auteur.

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le coup, comme à peu près tout le monde, je partageais le point de vue de Gilbert Lavoie dans votre édition de ce matin, mais plus j'en apprends sur le contenu du rapport, plus j'ai tendance à risquer une hypothèse sur la position de Renaud Lachance.

Se pourrait-il, avec la rigueur qu'on lui reconnaît, qu'il ait été en désaccord avec la présidente sur sa décision de ne pas faire comparaître les «gros poissons», limitant ainsi la possibilité d'établir une preuve complète qu'il voyait à portée de main? Il était sans doute aussi conscient que le fait de fonctionner à deux commissaires limitait sa marge pour une dissidence éventuelle qui risquait d'autant plus de torpiller la crédibilité du rapport final. On ne l'a pas entendu; alors conformément à sa rigidité habituelle, il a poussé sa logique jusqu'au bout. Malheureusement, les gros poissons vont continuer de faire la loi et de s'engraisser dans l'étang.

Gaétan Poirier, Sainte-Aurélie

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer