Le miroir aux alouettes

S'il faut en croire la Commission de l'écofiscalité du Canada, l'accès aux... (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

S'il faut en croire la Commission de l'écofiscalité du Canada, l'accès aux autoroutes est gratuit, et une tarification à l'usage serait une façon de désengorger le réseau routier. Cela générerait des économies dont les contribuables bénéficieraient en fin de compte. Ai-je bien lu?

D'abord, établissons que personne n'est contre la vertu, mais l'accès au réseau routier n'est pas gratuit. Tous les contribuables ont payé et paient encore de leurs taxes et impôts la construction et l'entretien des routes. Rappelons-nous qu'il y a sur chaque litre d'essence, une partie des taxes précisément destinée à l'entretien des routes. Pour ce qui est du retour sur l'investissement, il y a un parallèle à faire avec le prix de l'essence. Depuis deux ans, le prix de l'essence a diminué d'environ 40 %. Les courses en taxi coûtent-elles moins cher? Le transport en commun coûte-t-il moins cher malgré l'augmentation de la clientèle? Les billets d'avion coûtent-ils moins cher? Je signale au passage que la plupart des compagnies aériennes facturent encore des frais de carburant, et ce, même s'il en coûte moins pour faire le plein. Il y a certainement d'autres moyens de rationaliser l'usage des réseaux routiers mais de fouiller encore et toujours dans les poches des citoyens et citoyennes est de loin la solution la plus facile. De croire qu'un péage ou une quelconque tarification sera bénéfique aux contribuables et qu'ils en tireront avantage est un miroir aux alouettes et relève de la pensée magique.           

Richard Marcoux, Québec

***

Aide sociale

Le gouvernement Couillard nous présente une mesure qui vise, entre autres, à briser le «cercle vicieux» de l'aide sociale pour les jeunes assistés sociaux. Ce constat demeure inquiétant et le désir d'y mettre fin est louable, j'en conviens, mais la solution que propose le gouvernement démontre peu de vision. Effectivement, l'inaptitude du gouvernement à faire le lien entre une famille qui vit de l'aide sociale et un jeune qui devient lui-même prestataire déroute. Il me semble que la meilleure manière de briser le cycle demeure les outils qu'on peut donner à un jeune. Si nous scolarisons les jeunes issus de familles défavorisées (comme les autres, bien entendu), nous les sortirons de leur situation, nous leur donnerons un encadrement solide et des moyens pour surmonter leurs difficultés. Plutôt que de faire le constat simple qu'une meilleure éducation garantit une plus grande chance de réussir dans la vie, le gouvernement coupe aussi dans l'éducation. Bravo pour ce manque de vision!

Jean Bélanger, Prof en négo, Québec

***

Virage à droite sur la lumière piéton, quel cauchemar!

Mercredi 11 novembre 2015, 13h, intersection Lebourgneuf-Pierre-Bertrand. Je presse le bouton «piéton» et j'attends sagement mon tour. Le feu piéton s'allume pour 25 secondes, je m'engage : oups! Un véhicule qui tourne. Je me dis : il était sur sa lumière orange. Cela arrive à tout le monde. Je m'avance encore : un deuxième et un troisième véhicules tournent encore; finalement, un quatrième véhicule finit par s'arrêter et me permet de traverser. Naturellement, je dois courir car il ne reste que 10 secondes (15 ayant été prises par les automobilistes) et les autos en sens inverse se préparent déjà à partir. Pas de «jaune orange» pour les piétons. Pourquoi permettre aux automobilistes de tourner sur le feu piéton? Ce feu devrait être réservé uniquement pour les pétions et l'arrêt obligatoire pour toutes les autos. Donc, svp, automobilistes, cessez de tourner à droite lorsque le feu piéton est en fonction et PIÉTONS, quand vous pressez le bouton «piéton», svp, attendez le signal avant de traverser. Ainsi, tout le monde serait content. Les automobilistes ne se plaindraient pas d'attendre pour rien et les piétons traverseraient en toute sécurité. DU CIVISME POUR TOUT LE MONDE, QUOI! Est-ce nécessaire de toujours avoir une loi ou des amendes pour comprendre? J'ose espérer que non.

Céline Sirois, Charlesbourg

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer