Un jour sombre

Le 4 novembre 2015 a été un jour très sombre et très enténébré pour le Québec.... (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le 4 novembre 2015 a été un jour très sombre et très enténébré pour le Québec. Tous les médias annonçaient avec joie et satisfaction que la Maison de soins palliatifs Aube-Lumière de Sherbrooke venait de décider officiellement qu'elle va offrir à ses patients en phase terminale l'euthanasie dès le 1er janvier 2016.

Le ministre de la Santé et de l'euthanasie du Québec, le docteur Gaétan Barrette, annonçait de son côté qu'il se réjouissait grandement de cette sage décision (c'est le gros bon sens, paraît-il) et qu'il espérait voir toutes les autres Maisons de soins palliatifs du Québec emboîter le pas et offrir ce «soin de santé» incontournable pour notre société postmoderne. La vocation première d'une Maison de soins palliatifs, ce n'est SURTOUT PAS d'offrir l'euthanasie à ses patients. C'est une diabolique aberration! Nos 30 Maisons de soins palliatifs du Québec vont-elles bientôt devenir d'excellentes et de très performantes cliniques d'euthanasie? Ce n'est pas rassurant pour tous les patients en fin de vie qui refusent l'euthanasie en choisissant de mourir dans une maison de soins palliatifs. L'euthanasie est-elle en train de devenir un soin palliatif au Québec? C'est incroyable! C'est inacceptable et honteux! C'est une décadence morale, éthique et diabolique à son paroxysme! Pauvre Québec païen et apostat!

Paul-André Deschesnes, Beloeil

***

Une question... comme ça!

Me présentant tôt samedi matin dernier à l'Urgence de l'Hôpital Saint-Sacrement, le souffle (très) court et les poumons en «compote», les préposés n'ont pas hésité à me faire franchir les tourniquets rapidement avec une efficacité redoutable, le sourire en prime. Réception compétente à l'accueil, requête d'information préalable détaillée, intervention rapide des préposées et infirmières de service. Installation rassurante en zone d'isolement, examens et tests successifs [...]. Une expérience personnelle enrichissante, malgré une durée de six heures, pour un patient au départ très mal en point, mais aussi une démonstration éloquente d'une efficacité méritant mention. Je vous en suis très reconnaissant, messieurs, dames, préposées, infirmières et médecins du Département de l'Urgence : vous m'avez épaté. Je m'incline devant votre sollicitude, votre efficacité et votre compétence. Je vous ai laissé en bien meilleure forme. Merci. Question existentielle : pourrait-on suggérer aux autorités du ministère de la Santé du Québec de déléguer chez vous des «observateurs», question de «s'imbiber» de cette efficacité et de cette compétence en gestion de la santé (sur une bien plus grande échelle, bien sûr)? Une question, comme ça!

Pierre Aubé, Québec

***

Une stratégie à la Maurice Duplessis

La CAQ est à la recherche d'une identité pertinente. Une opération qui passe par un visuel plus accrocheur, semble-t-il. Le bleu prédominant évocateur de belles valeurs québécoises... Un logo devant susciter un punch aussi réussi qu'un sigle de Coca-Cola! Et toute cette «caqueterie» nationaliste prônant une action politique plus revendicatrice dans un cadre fédéraliste. M. François Legault jadis péquiste ayant délaissé une indépendance draconienne se fait l'apôtre d'une stratégie à la Maurice Duplessis s'articulant dans les méandres de la négociation avec Ottawa. Plus de fermeté et de vigueur dans les demandes, dit le chef Legault. C'est un calque fidèle de la défunte Union nationale jouant un rôle de chien garde de la fameuse autonomie provinciale laquelle impose de la vigilance constante et un équilibre de liberté d'action... à recentrer sans cesse dans cette dynamique fédéraliste. La CAQ tente désespérément de justifier sa raison d'être en quête d'une trouvaille qui mobilisera la nation québécoise et sa spécificité... On est dans la joute verbale de la flexibilité et ces nuances changeantes qui accentuent l'indifférence. CAQ et PQ sont des partis presque périmés! Le Québec de 2015 ne se laisse plus séduire par des mots redondants.

Douglas Beauchamp, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer