L'immigration n'est pas un remède

Le maire de Québec veut que nous soyons «plus multiculturels». Cela signifie... (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de Québec veut que nous soyons «plus multiculturels». Cela signifie littéralement qu'il y ait plus d'immigrants dans sa ville.

La raison invoquée est de combler le «manque de ressources humaines». Le maire ne se rend pas compte qu'il nous sert du réchauffé qui ne fait plus partie du langage des connaisseurs. Par exemple, dans le numéro de novembre 2015 de L'actualité, l'économiste Pierre Fortin a écrit que «le chômage des immigrants récents est très supérieur à celui des natifs». C'est dire que le chômage n'est sans doute pas la bonne formule pour combler le manque de ressources. Les auteurs Dubreuil et Marois en ont fait la démonstration dans le livre qu'ils ont fait paraître en 2011 et dont le titre évocateur est Le remède imaginaire : pourquoi l'immigration ne sauvera pas le Québec. Le premier magistrat d'une ville ne peut être au courant de toutes les études qui se font sur divers sujets, mais son discours devrait toujours se fonder sur la connaissance des faits et non des idéologies.

Jean-Marie Desgagné, Québec

***

Aide médicale à mourir: coûts et transparence

Le National Post (7 octobre, 5 septembre) signale que le Québec envisage de rémunérer les médecins pour tout acte d'aide médicale à mourir comme c'est fait aux Pays-Bas, où le médecin reçoit 250 euros (367 $CAN) pour une aide médicale à mourir et 376 euros (552 $CAN) pour une deuxième opinion.

De plus, on envisage de faire comme l'Oregon, et de facturer le ministère de la Santé seulement sous le nom de la condition ayant conduit à la demande d'aide médicale à mourir, et non pas sous une nouvelle catégorie identifiant l'acte de l'aide médicale à mourir. On envisage même que le certificat de décès ne fasse aucune mention de l'aide médicale à mourir (AMM) et que le décès par AMM soit libellé «mort naturelle». Il n'y aurait que des rapports internes de médecins dits «confidentiels». Aux fins de surveillance externe, serait-ce là un système crédible ou efficace? Qui ou quoi chercherait-on à protéger par cette distorsion des faits et ce manquement à la transparence?

Ward O'Connor, Montcerf-Lytton (Québec)

***

Les intransigeants

On les entend appeler à la négociation avec en bouche le même discours depuis des années : si la grève dure trop longtemps, nous verrons à protéger le pécule des contribuables. Mais approche le jour où ce sont les contribuables eux-mêmes, en négociation comme salariés, qui affirment souhaiter que les concessions ne viennent pas toujours de leur côté.

Les Labeaume et Coiteux s'en prennent au droit de grève. Ils rassurent la majorité silencieuse qu'ils seront ses gardiens. Mais qu'arrivera-t-il, messieurs, quand cette majorité sera en grève? Aurez-vous toujours le souci que s'arrête l'appauvrissement généralisé qui plombe l'économie en réduisant le pouvoir d'achat?

La richesse est déjà là, créée de toutes pièces depuis des années, camouflée dans les paradis fiscaux, les échappatoires esquivant le paiement d'impôt ou prenant la forme de subventions aux entreprises accordées sous n'importe quel prétexte et s'accumulant en fonds destinés à une haute finance pour une spéculation criminelle confisquant le bien commun en faveur du fameux 1 % gavé.

Qui refuse vraiment de négocier avec le sous-entendu qu'il n'y aura aucune concession pour personne? La seule force capable de secouer l'immobilisme morbide de ce gouvernement, c'est la grève générale unissant tous les salariés comme stratégie pour cesser de négocier au rabais et finalement débloquer les uns avec les autres, unis, une économie que l'austérité menace de faillite.

Guy Roy, Lévis

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer