Inconcevable

Les eaux usées qui seront rejetées représentent le... (Photo Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

Les eaux usées qui seront rejetées représentent le tiers des égouts de Montréal.

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le déversement de huit milliards de litres d'eaux usées du 18 au 25 octobre dans le fleuve Saint-Laurent est inacceptable et inconcevable en 2015. On parle de milliers de bactéries, de virus et de produits pharmaceutiques rejetés directement dans le fleuve, sans passer par l'usine d'épuration.

Ce n'est certes pas d'hier que la Ville a décidé de construire une nouvelle chute à neige près de l'autoroute Bonaventure et de dériver les égouts connecteurs dans le fleuve. Ce n'est certes pas la meilleure décision de l'administration Coderre depuis son élection à la mairie de Montréal. Il me semble qu'une réflexion plus profonde aurait dû être menée afin de trouver une solution moins simpliste que le déversement pur et simple.

Monsieur Coderre, les conséquences de votre geste n'appartiennent pas seulement aux Montréalais, mais à la collectivité, et le précédent est trop dangereux pour que nous l'acceptions sans analyses plus poussées.

C'est malheureusement rendu un dossier politique, car à l'approche des élections fédérales, les conservateurs de Stephen Harper demandent à monsieur Coderre de suspendre le déversement. L'aspirant premier ministre Thomas Mulcair avait déjà accepté un tel déversement lorsqu'il était ministre d'environnement au Québec en 2003.

Jocelyn Boily, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer