Messieurs Labeaume et Lehouillier, le MGV, vous connaissez?

En novembre dernier, le gouvernement du Québec a... (Image fournie par Frédéric Laurin-Lalonde, ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL)

Agrandir

En novembre dernier, le gouvernement du Québec a annoncé sa Stratégie d'électrification des transports, qui prévoit confier à une «firme externe indépendante» une étude préliminaire sur le projet de monorail à grande vitesse (MGV), suivie d'une étude de préfaisabilité.

Image fournie par Frédéric Laurin-Lalonde, ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Voilà plus de deux ans que le monorail électrique de Pierre Couture, le MGV (monorail à grande vitesse), nous a été présenté à l'émission Découverte de Radio-Canada. Depuis, nous n'avons pas reçu beaucoup de nouvelles concernant ce beau projet typiquement québécois.

Le tramway étant une option dépassée et trop coûteuse, semble-t-il, serait-il possible d'envisager d'implanter un moyen de transport collectif purement québécois, écologique et électrique qui pourrait emprunter le pont de Québec pour soulager le transport à énergie fossile entre les deux rives? Le MGV a cette flexibilité et pourrait, selon le reportage visionné, utiliser les infrastructures existantes tel le pont de Québec! Ce serait une valeur ajoutée à la Ville de Québec et de Lévis que de faire figure de pionnières dans ce type de transport urbain et interurbain. L'avantage premier serait d'ouvrir une nouvelle voie entre les deux rives, tout en étant un premier jalon ou preuve de concept pour relier Québec et Montréal en une heure.

Pour que ce projet avance, il faut une volonté et de la vision de la part des principaux intéressés. La concertation des différents acteurs, tel le ministère des Transports du Québec, est aussi nécessaire, il va de soi. M. Dallaire de Cominar ne devrait pas être contre, au contraire. Son futur immeuble de 65 étages pourrait accueillir la première gare de monorail et servir réellement et concrètement de porte d'entrée à la ville de Québec. Et quelle porte d'entrée! En utilisant le pont de Québec comme structure de soutien (ce qui est possible selon le reportage), le monorail serait vraiment une troisième voie, plus écologique et plus performante entre les deux rives. Enfin, faudra-t-il attendre que M. Sabia, pdg de la Caisse de dépôt et placement du Québec, ait terminé la construction des trains de banlieue entre Montréal et la Rive-Sud et entre l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau et le centre-ville de Montréal, puisqu'il a annoncé que la Caisse financerait ces deux projets à 100 %, pour qu'il s'en occupe?

Finalement, ce projet pourrait aider Bombardier qui en a bien besoin ces temps-ci.

Solange Morneau, MBA, Lévis

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer