À qui profite le nouveau rôle d'évaluation?

Le maire de Québec Régis Labeaume a présenté... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le maire de Québec Régis Labeaume a présenté cette semaine le rôle d'évaluation 2016-2017-2018 de l'agglomération de Québec.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour des lecteurs
Le Soleil

(Québec) La Ville de Québec vient de faire connaître le nouveau rôle d'évaluation foncière 2016-2018. Et quelle étrange surprise pour les immeubles situés dans les vieux quartiers (Sillery, Sainte-Foy, Montcalm et Saint-Sacrement)!

Plusieurs immeubles voient leur valeur globale demeurer relativement stable par rapport au précédent rôle d'évaluation 2012-2015. Toutefois, la valeur des terrains a fait un bond prodigieux au détriment de la valeur du bâtiment qui elle a chuté, certaines fois de façon spectaculaire.

Comment expliquer un tel revirement de situation dans un si court laps de temps?

Est-ce dû à la rareté des terrains? Si oui, comment expliquer que la rareté des terrains ait connu un tel changement au cours des trois dernières années? Il me semble que les terrains ne sont pas plus rares aujourd'hui qu'il y a trois ans.

Pour la valeur du bâtiment, comment expliquer une telle dépréciation? Est-ce en raison de l'âge du bâtiment? Si oui, comment expliquer qu'un bâtiment construit dans les années 1960 soit assujetti au même impact de dépréciation qu'un bâtiment construit dans les années 1930 ou 1940? Serait-ce plutôt le niveau d'entretien du bâtiment? Si oui, comment expliquer une telle dégradation dans un court laps de 3 ans?

Est-il possible que la Ville de Québec ait donné un mot d'ordre pour orienter le nouveau rôle d'évaluation de façon à favoriser la densification urbaine? Au fait, quels sont ses objectifs précis de densification (habitants, unités de logement) pour chacun des vieux quartiers (Sillery, Sainte-Foy, Montcalm, Saint-Sacrement, et pour ce dernier, tout pour le périmètre situé entre le chemin Sainte-Foy, l'avenue Holland, le boulevard René Lévesque et l'avenue Marguerite-Bourgeois)?

L'engouement actuel des promoteurs immobiliers à «oeuvrer pour le bien commun» en densifiant les vieux quartiers de Québec me préoccupe énormément. Et ce nouveau rôle d'évaluation 2015-2018 ne fait que décupler mes inquiétudes... parce que je comprends que le nouveau rôle d'évaluation est un «GO, on continue» destiné aux promoteurs immobiliers.

Yves Hudon, quartier Saint-Sacrement, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer