Carrefour des lecteurs

Quatorze personnes - incluant des travailleurs, des résidants... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Quatorze personnes - incluant des travailleurs, des résidants de la maison et des voisins - ont développé des symptômes de histoplasmose, une maladie fongique émanant des excréments de chauves-souris et d'espèces d'oiseaux.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Protéger notre avenir

Depuis déjà plusieurs mois, le gouvernement conservateur coupe dans les budgets de recherche, mais quelles en sont les conséquences? Jusqu'à maintenant, le Canada fait partie des cinq meilleurs pays en termes de recherche scientifique, et ce, grâce au financement important que le gouvernement fédéral a accordé. Le Canada se démarque surtout dans le domaine pharmaceutique, aérospatial et les nouvelles technologies. Les avancées en recherche sont directement liées aux financements de celle-ci. Les conséquences de ces coupes se sentiront à moyen et à long terme. Peut-être qu'à court terme, le gouvernement fera des économies ou atteindra son équilibre budgétaire, mais au détriment de l'avenir de la recherche. Il faut agir et arrêter le gouvernement pour protéger notre avenir.

Mohamed Haroun, Québec

Le retour de Jean Charest?

J'ai vu l'ancien libéral Jean Charest à la télévision prendre à contre-pied la position de Stephen Harper relativement à la crise des migrants, estimant que le Canada peut faire beaucoup plus, faisant ainsi mal paraître le premier ministre conservateur. Pour un ancien premier ministre qui ne voulait plus se mêler de politique, on a déjà vu plus discret. Cette intervention publique survient au moment où les conservateurs perdent sérieusement des plumes avec la crise des migrants. M'est avis que l'ancien chef progressiste-conservateur prépare tranquillement son retour en politique fédérale, car si Harper perd ses élections, il voudra démissionner. Charest a aimé diriger le Québec mais, en grand fédéraliste qu'il est, il aimerait encore plus diriger le Canada. La perspective de se mesurer éventuellement à Thomas Mulcair, à qui il a montré la porte comme ministre de l'Environnement, ne doit en outre pas lui déplaire. En 2019, John James Charest aura 61 ans. C'est encore jeune.

Sylvio Le Blanc, Montréal

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer