Avocasseries au sommet

Le Barreau doit se préoccuper de régler les... (PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Le Barreau doit se préoccuper de régler les vrais problèmes: sa lenteur extrême et ses coûts prohibitifs, estime l'auteur.

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

La confiance n'est déjà pas grande dans la population par rapport au système judiciaire: apathique, souvent oiseux et trop onéreux. On assiste actuellement à une parodie de ce système qui se caricature lui-même. Au plus haut niveau du Barreau.

Tout l'arsenal judiciaire y parade: subpoena, mises en demeure, processus de conciliation avorté, suspension de mandat, diffamation, poursuites financières, etc. Renversant que ce processus se soit enclenché en se fondant sur un document sorti illégalement du système de non-judiciarisation! Étonnant que le bénéfice du doute n'ait pas été reconnu par le C.A. du Barreau!

Qui, dans son entourage, ne connaît pas quelqu'un qui a eu une fâcheuse distraction? Michel Crépeau, ancien ministre français, l'admet volontiers: «J'ai été avocat pendant 28 ans et garde des Sceaux pendant 28 jours. Si je suis le seul ministre de la Justice à ne pas avoir commis d'erreurs, c'est parce que je n'ai pas eu le temps».

Il est temps que cette mascarade de mauvais goût cesse, que la bâtonnière soit réintégrée à son poste, que le Barreau se préoccupe de régler les vrais problèmes: sa lenteur extrême et ses coûts prohibitifs.

Gilles Girard, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer