La vision d'une propriétaire vapoteuse...

Je suis propriétaire d'une boutique de cigarette électronique. Nous attendions... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Je suis propriétaire d'une boutique de cigarette électronique. Nous attendions avec impatience une réglementation, ou normes, encadrant la fabrication des liquides. Je dis bien attendions...

Jamais dans ma vie n'avais-je même essayé d'arrêter de fumer. Chaque fois que j'allais chez le médecin (étant atteinte de sclérose en plaques et souffrant d'arythmie cardiaque, dieu sait que j'y vais souvent!), à la question «Quand allez-vous cesser de fumer?», je répondais systématiquement : «Quand je serai prête!», sachant pertinemment que je ne serais jamais prête. Jusqu'à ce que j'entende parler de la cigarette électronique. Je vais m'en souvenir toute ma vie.

Assise à mon bureau, j'écoutais la radio lorsque j'ai entendu une entrevue avec le docteur Juneau de l'Institut de cardiologie de Montréal... Immédiatement après cette entrevue, je me suis mise à faire des recherches afin de trouver ce miracle! C'était le 21 janvier 2014. J'avais des rendez-vous planifiés avec et mon neurologue et ma généraliste dans la même semaine, alors j'ai consulté tout ce beau monde, et tous m'ont répondu : «Tant que tu arrêtes de fumer!» Le vendredi suivant, le 24 janvier, j'achetais mon premier «kit» de cigarettes électroniques... Wow! J'ai éteint ma cigarette avant d'entrer dans la boutique... et ce fût ma dernière!

Ma vie en fût tellement transformée que le 10 février, j'avais quitté mon emploi et je travaillais à la boutique où j'avais acheté mon «miracle»! Moins d'un an plus tard, j'avais ma propre boutique (avec quelques associés). Il n'y a pratiquement plus de fumeurs dans mon entourage! Je ne compte plus les commentaires de gens ayant fait la transition vers la cigarette électronique qui se sentent physiquement beaucoup mieux, respirent mieux... Comme je dis toujours : tu ne tousses plus, tu ne craches plus et tu ne pues plus non plus! Que demander de mieux? Ah oui, ma peau est plus claire, je goûte mieux les aliments...

Je ne prétends pas que la cigarette électronique est totalement inoffensive (quoique...), mais nous nous entendons tous sur le fait qu'elle est beaucoup moins dommageable pour la santé. Pour ce qui est d'emmener les jeunes à fumer? Et bien, tous les gens que je connais qui ont cessé le tabac pour la cigarette électronique disent à quel point cette dernière est mauvaise au goût, sent mauvais, etc.

Je crois fermement à la cigarette électronique comme solution de remplacement la cigarette traditionnelle... Mais, effectivement, un minimum d'encadrement serait bienvenu. Encadrement qui ne viendra jamais si on associe cette dernière au tabac. La cigarette électronique doit être réglementée, mais elle doit l'être pour ce qu'elle est : une alternative à la cigarette traditionnelle, pas comme du tabac!

Valérie Gallant

Québec

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer