Entre eau douce et eau salée

Le fleuve Saint-Laurent représente un joyau pour la... (PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE)

Agrandir

Le fleuve Saint-Laurent représente un joyau pour la Côte-Nord et pour tout le Québec.

PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Le premier ministre Couillard a jeté l'ancre à Montréal sur une «stratégie maritime» qui devrait relancer toutes voiles dehors l'économie du Québec! En naviguant sur le document, c'est plutôt un épais brouillard qui s'est levé sur notre majestueux fleuve Saint-Laurent, car rien de concret n'apparait sur les écrans radars en matière d'emplois et de développement économique.

Fidèles à eux-mêmes, comme le cycle des marées, les libéraux nous ont habitués à ce genre de pêche miraculeuse qui s'apparente bien davantage à une opération de communications qu'à une véritable stratégie maritime.

Avec plus de 1300 kilomètres de côte, est-ce normal qu'aucune ville ou projet nord-côtier n'apparaisse dans le carnet de bord de ce gouvernement qui souhaite, selon ses dires, le développement des régions?

Neuf milliards de dollars du public? Et du privé? Où M. Couillard va-t-il prendre ces sommes d'argent, alors qu'il garde toujours le cap sur l'austérité budgétaire? En ce qui concerne le privé, de très beaux projets économiques se concrétisent depuis quelques années, notamment dans le domaine touristique. On n'a pas attendu qu'une stratégie maritime ne soit annoncée. L'idée de mettre en place aux Îles-de-la-Madeleine une chaire de recherche sur les déversements en hydrocarbures est intéressante, pourvu que ce gouvernement ne vienne pas s'en servir pour se donner bonne conscience et ainsi continuer le développement de la filière des hydrocarbures avec toute l'improvisation qu'on lui connait.

Sur au moins une chose, nous sommes tout à fait d'accord avec M. Couillard. Nous sommes effectivement bien placés pour reconnaître que le fleuve Saint-Laurent représente un joyau pour la Côte-Nord et pour tout le Québec, mais nous sommes d'avis que le premier ministre devrait jouer son rôle de capitaine pour le Québec, prendre la rivière des Outaouais jusqu'au canal Rideau pour aller convaincre M. Harper d'être équitable dans l'attribution des contrats navals qui ne profitent qu'aux maritimes et à la région de Vancouver.

Nous attendions depuis longtemps que soit annoncée une stratégie maritime, mais nous sommes toujours en droit de nous demander quand pourrons-nous voir ses premières vagues frapper nos côtes, et surtout si cette stratégie pourra accoster à bon port.

Guillaume Tremblay, président du conseil central de la Côte-Nord - CSN

Baie-Comeau

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer