Questions citoyennes

Des citoyens tiennent absolument à protéger le faubourg... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Des citoyens tiennent absolument à protéger le faubourg Saint-Michel, situé juste en haut de la côte de Sillery.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Il s'est tenu, le 26 mai, une consultation sur ces grands domaines visés par un programme particulier d'urbanisme (PPU) de la Ville de Québec. J'y ai assisté et je me pose bien des questions. L'objectif était que le conseil de quartier donne une opinion sur la réglementation afférente à ce PPU.

Les membres du conseil d'administration du conseil de quartier avaient bénéficié d'une séance de travail avec les professionnelles responsables de ce dossier à la Ville de Québec et, par conséquent, avaient sans doute eu l'occasion de poser toutes les questions nécessaires pour qu'ils se «fassent une tête». Cependant, lors de la rencontre de consultation et après une présentation longue et complexe, ils ont pris beaucoup du temps prévu pour cette rencontre pour poser des questions.

Cela a réduit d'autant la période pendant laquelle les citoyens présents pouvaient s'exprimer; ils étaient, à vue d'oeil, sans doute une soixantaine. Les citoyens ont manifesté très clairement leur opposition à ce PPU, certains le qualifiant même de saccage.

Quand est venu le temps pour le Conseil de quartier de prendre position, de donner son point de vue, la présidente du conseil a lu une résolution de trois pages, qui pouvait être vue comme «mi-chair, mi-poisson» à l'égard du projet de la Ville et ne tenant pas réellement compte, à mes yeux, du point de vue citoyen exprimé.

Des questions se posent sur le formatage de cette rencontre: pour quelle raison le point de vue citoyen n'a-t-il pas été pris en considération? Pour quelle raison donner autant de temps aux membres du conseil d'administration du conseil de quartier pour poser des questions aux professionnels de la Ville alors qu'ils en avaient déjà l'occasion pendant leur séance de travail? Cela ne risque-t-il pas de donner l'impression que c'était pour limiter le temps de parole des citoyens, fort mécontents du projet?

En conclusion, je ne peux que m'interroger sur le processus de consultation mis en place à Sillery sur ce projet ainsi que sur son caractère d'acceptabilité sociale.

 

Nicole Moreau, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer