La nature au coeur du développement durable

La biodiversité constitue le fondement du développement durable,... (PHOTOTHÈQUE LA PRESSE)

Agrandir

La biodiversité constitue le fondement du développement durable, selon l'auteur.

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

(Québec) À l'occasion de la journée internationale de la biodiversité, le 22 mai, l'ONU nous rappelle cette année que la biodiversité constitue le fondement du développement durable. La diversité des espèces vivantes et des milieux naturels soutient directement les grandes activités économiques et les emplois dans des secteurs aussi divers que l'agriculture, la pêche, la sylviculture, les produits pharmaceutiques, le papier, les produits de beauté, l'horticulture, le bâtiment et les biotechnologies.

La production alimentaire dépend de la biodiversité et des services que fournissent les écosystèmes. Les milliers de variétés de plantes et de races animales sont issues du riche pool génétique des espèces sauvages. La biodiversité est également le socle de la fertilité des sols, de la pollinisation, de la lutte contre les parasites et de tous les aspects importants de la production d'aliments dans le monde.

Les forêts protègent les ressources en eau, les zones humides régularisent les crues et les sols en bonne santé accroissent la disponibilité des eaux et des éléments nutritifs pour les plantes. La biodiversité est à la base de la médecine traditionnelle et un grand nombre des médicaments en usage dans le monde contiennent des éléments issus d'extraits de plantes.

La biodiversité joue un rôle majeur dans l'atténuation des changements climatiques en contribuant à la séquestration à long terme du carbone dans plusieurs biomes. Elle renforce également la résilience des écosystèmes tout en jouant un rôle essentiel dans les stratégies de réduction des risques de catastrophe et de consolidation de la paix. Les forêts, les zones humides et les mangroves jouent un rôle crucial dans la réduction des impacts d'événements extrêmes comme les sécheresses, les inondations et les tsunamis.

Malgré tous les avantages qu'elle nous procure, la biodiversité recule dans toutes les régions du monde, les espèces vivantes disparaissent à une vitesse inégalée en raison des activités humaines. 

Exigeons de nos gouvernements des efforts accrus pour protéger notre patrimoine naturel et contribuons à cet effort par des actions concrètes comme respecter les règlements de chasse et de pêche; verdir les espaces publics, planter des arbres et des plantes utiles aux oiseaux et aux pollinisateurs; protéger les berges des cours d'eau contre l'érosion; installer des nichoirs d'oiseaux, des abris à chauves-souris et des gites pour les insectes pollinisateurs; éliminer les pesticides chimiques et utiliser des engrais verts; assainir les eaux usées; disposer des déchets toxiques de manière sécuritaire. Protégeons la nature, elle nous le rendra bien. 

Jacques Prescott, biologiste et professeur associé à la Chaire en écoconseil de l'Université du Québec à Chicoutimi

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer