L'ablation préventive: solution simpliste des mauvais chirurgiens

Adoptant d'emblée les radotages anti-interventionnistes de la droite... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Adoptant d'emblée les radotages anti-interventionnistes de la droite comme des vérités incontournables, les libéraux ont conclu que les Québécois ne méritent pas la qualité de vie que leur a donnée la Révolution tranquille, affirme l'auteur.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Elle est loin l'époque où les gouvernements de la province se donnaient le mandat d'améliorer le sort de leur population, car avec le gouvernement actuel, c'est plutôt le contraire qui se produit.

Du haut de ses certitudes idéologiques prétendant que nous vivons au-dessus de non moyens (une légende urbaine alimentée par les radios-poubelles et dont la véracité n'a jamais été clairement démontrée), ce gouvernement a décidé que sa majorité artificielle (à peine 30 % des électeurs) l'autorisait à imposer un régime anorexique à une population prise en otage. 

Toutes ces décisions précipitées, en santé, en éducation, en services publics, concernant des sujets d'importance capitale pour les citoyens du Québec sont imposées sans prendre le pouls des principaux intéressés, et sans même effectuer les études approfondies qui auraient permis de quantifier les avantages attendus. Adoptant d'emblée les radotages anti-interventionnistes de la droite comme des vérités incontournables, les libéraux ont conclu que les Québécois ne méritent pas la qualité de vie que leur a donnée la Révolution tranquille.

Ils préconisent donc de couper dans leur filet social et de ramener le Québec 30 ans en arrière pour, ironie suprême, protéger les générations futures. Selon le diagnostic alarmiste des libéraux, l'ablation des services publics (qui coûtent vraiment trop cher pour ce que méritent les citoyens) serait la solution miracle proposée par des députés bornés, attachés à leurs réflexes de mauvais chirurgiens. Allez hop! La santé, l'éducation et la fonction publique, qui soignent déjà des moignons mal cicatrisés, attendent leur tour sur le banc des pestiférés pour la prochaine amputation. Quel manque d'imagination!

Par ailleurs, je digère mal les leçons vantant les vertus de l'austérité, servies par des gras durs à l'éthique élastique qui, eux, n'auront jamais à se préoccuper personnellement d'accès à la santé, à l'éducation et aux services gouvernementaux. Tout le monde a encore en mémoire la scandaleuse sortie truffée de dollars du ministre Bolduc, les grasses compensations de départ du Dr Barrette, récompensé par ses pairs pour avoir saigné à blanc le système de santé, et la petite virée médico-fiscale de l'actuel premier ministre qui a accepté de jouer les mercenaires de luxe dans un pays réputé pour son hypocrisie politique et ses injustices sociales.

Devant tant d'improvisations mal justifiées (les libéraux adoraient utiliser ce terme lorsqu'ils étaient dans l'opposition), mais aux conséquences permanentes, et devant la surdité cynique des décideurs actuels face aux inquiétudes du peuple, on ne peut que craindre une montée de violence. Car comment remettre au pas ce gouvernement déconnecté qui prend ses vessies idéologiques pour des lanternes autrement que dans la rue?

Quand le comportement civilisé de ses citoyens et la relative paix sociale du Québec se seront effrités, et que l'on deviendra aussi matérialistes et désabusés que les modèles américains que nos chantres néolibéraux veulent tant imiter, ce ne sera pas beau à voir. Après tout, le modèle québécois, si imparfait soit-il, et qui s'est construit depuis plus de 30 ans grâce à nos impôts et à notre intelligence, n'est pas si mauvais que ça, et les générations qui suivent méritent peut-être elles aussi d'en profiter, car lorsqu'on aura fini d'euthanasier l'une de nos plus belles réussites sociales, il ne sera plus possible de la réanimer.

Marcel Bergeron, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer