Démocratie paradoxale!

Des étudiants en grève à l'Université Laval... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Des étudiants en grève à l'Université Laval

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Soleil

(En réaction au texte «Je, me, nous», de la chroniqueuse Mylène Moisan)

C'est quoi au juste? Même si tous les étudiants avaient voté pour la grève de cours, et sans aucun doute de façon démocratique, se priver de ses cours sur plusieurs jours, cela deviendrait-il une décision adéquate? Se priver de ses cours, accessibles et dûment payés, pour dénoncer des coupes budgétaires menaçant entre autres des cours universitaires et leur qualité, n'est-ce pas paradoxal? En quoi se priver de cours, les retarder, apporte-t-il des solutions  à des décisions du gouvernement, aussi dérangeantes et contestables soient-elles?

L'horaire des cours universitaires permet sûrement de manifester sans se punir soi-même, et tout en étant visible. Sinon, comment se plaindre que les parents, la société n'accordent pas d'importance à l'éducation, aux savoirs universitaires, si on peut s'en passer, se presser à terminer, pour contester lorsque des décisions ne correspondent pas aux nôtres?

Hélène Jean, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer