Engagez-vous pour les jeunes

Il est urgent d'abandonner la vision technocratique qui... (Image fournie par les Auberges du coeur)

Agrandir

Il est urgent d'abandonner la vision technocratique qui divise les individus en problématiques et d'aborder les situations en tenant compte des projets et du potentiel des jeunes, jugent le coordonnateur et la présidente du Regroupement des Auberges du coeur du Québec.

Image fournie par les Auberges du coeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

M. le premier ministre Philippe Couillard,

Nous souhaitons vous faire mieux connaître la situation des jeunes en difficulté. À l'origine de cette situation, on trouve plusieurs causes : familles dysfonctionnelles et en détresse, violence et abus, pauvreté, toxicomanie, décrochage scolaire ou social, passage en Centres jeunesse, etc.

Nous n'avons plus vraiment confiance dans la volonté de l'État à soutenir ces jeunes et à les aider à s'en sortir. Déjà, vous avez raté le premier test avec un plan d'action en itinérance qui ne leur offre aucun soutien approprié.

Vous leur demandez, malgré le retard pris et les blessures accumulées, de rattraper les autres dans des temps irréalistes et sans un accompagnement adéquat. Il est urgent d'abandonner la vision technocratique qui divise les individus en problématiques et d'aborder les situations en tenant compte des projets et du potentiel des jeunes.

Peut-on se surprendre, dans ce contexte, qu'ils se retrouvent toujours plus nombreux à porter leur souffrance devant un médecin qui ne peut leur offrir que des pilules? Depuis des années, ils débarquent chez nous avec leurs sacs remplis de psychotropes. Vous êtes médecin, vous en connaissez les limites et savez ce que cela signifie comme effets secondaires : démotivation, engourdissement de la douleur mais aussi de la capacité à se projeter, à se mettre en action... À se contenter de soulager leur mal-être, c'est leur être et leur devenir qu'on engourdit dans la désespérance.

Ils ne demandent pas à l'État de réaliser leurs rêves pour eux, mais d'établir des conditions raisonnables pour qu'ils puissent les atteindre.

À ce moment-ci, qu'importent les plans de redressement économique que vous pourrez établir, ils demeureront inaccessibles pour eux. Bien plus qu'un Plan Nord, c'est d'un immense Chantier jeunesse dont le Québec a besoin. Les sociétés qui réussissent sont celles dont toute la génération montante est capable et prête à prendre la relève avec énergie, créativité et foi en l'avenir.

Monsieur le Premier ministre, vous êtes responsable du dossier jeunesse de votre gouvernement. Plus et mieux que quiconque, vous êtes en mesure d'initier cette mobilisation collective nécessaire pour que chaque jeune Québécois puisse prendre sa place à la hauteur de ses rêves et de son potentiel.

Rémi Fraser, coordonnateur, Regroupement des Auberges du coeur du Québec

Johanne Cooper, présidente du Regroupement des Auberges du coeur du Québec et directrice de la Maison Tangente qui accueille des jeunes âgés entre 18 et 25 ans

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer