Les profs ont le devoir de tricher

Rectifions les perceptions: les profs ne sont pas... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Rectifions les perceptions: les profs ne sont pas que des correcteurs d'examens. Ils consacrent toute leur expertise à ce que leurs élèves apprennent tout ce qui leur est possible d'apprendre, puis la mobilisent encore pour évaluer ces apprentissages de manière périodique, documentée, exhaustive et juste, explique l'auteur.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Soleil

(En réaction à la chronique Le prof qui a triché de Mylène Moisan)

Dans les pages du Soleil du 8 mars, on apprenait qu'Alexandre Poulin, ex-prof de français désormais auteur-compositeur-interprète, aurait triché en modifiant la note d'un de ses élèves victime d'une situation personnelle exceptionnelle. Grâce à ce coup de pouce, cet élève aurait décidé de ne pas abandonner l'école et a poursuivi ses études jusqu'à l'obtention d'une maîtrise. Et l'histoire en est depuis relatée dans la chanson touchante L'écrivain.

À ce compte, si l'anecdote n'est pas apocryphe, il me semble évident que tous les profs devraient se prévaloir du droit de tricher.

Toutefois, il me semble également évident qu'Alexandre Poulin a tout sauf triché.

En effet, il faut savoir que la Loi sur l'instruction publique, le Régime pédagogique et la Politique d'évaluation des apprentissages, auxquels sont soumis les enseignants, reconnaissent clairement qu'un enseignant a non seulement le droit d'utiliser son jugement pour évaluer chacun de ses élèves, mais qu'il en a le devoir.

Autant que les interventions pédagogiques, l'évaluation des apprentissages des élèves demeure une tâche hautement complexe et porteuse de conséquences. Ainsi, nous la confions à des professionnels qui doivent mériter qu'on fasse confiance à leur jugement.

Mais quand on associe cet exercice de jugement professionnel à de la triche, c'est qu'on a en bien basse estime nos enseignants.

Rectifions les perceptions: les profs ne sont pas que des correcteurs d'examens. Ils consacrent toute leur expertise à ce que leurs élèves apprennent tout ce qui leur est possible d'apprendre, puis la mobilisent encore pour évaluer ces apprentissages de manière périodique, documentée, exhaustive et juste. 

Ainsi, au terme de l'année scolaire, un enseignant de français doit notamment se poser les questions suivantes : mon élève sait-il lire, écrire et communiquer oralement selon les exigences du programme de formation? 

Et si, après interprétation des données recueillies pendant l'année, cet enseignant répond par l'affirmative, mais qu'il décide de faire échouer son élève parce qu'il ne se fie qu'aux résultats arithmétiques que lui dicte une pondération, alors cet enseignant commet une faute professionnelle. 

C'est là que se trouvent les véritables tricheurs, au même titre que ceux qui accordent une note de passage en sachant qu'un élève n'a pas atteint le niveau requis.

Dans le cas d'Alexandre Poulin, s'il faut en croire l'histoire, il a agi en digne représentant de notre profession. 

En accordant la note de passage à cet élève, il a tout sauf dévalorisé le symbole du diplôme d'études secondaires qui s'est ensuivi pour son protégé.

Il a plutôt valorisé une profession qui en a grandement besoin. Car, au rythme où vont les choses, avec les conditions que la société s'apprête à offrir aux futurs enseignants, nous sommes en droit de nous demander si nous aurons encore longtemps dans les classes de nos enfants de véritables professionnels qui voudront embrasser cette belle profession.

Ou si nous ne méritons, au bout du compte, que de vrais tricheurs dans nos classes.

Michel Sardi, professeur de français en cinquième secondaire, ancien cadre scolaire, Montréal

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer