Le prix de l'affranchissement et celui de la dépendance

Il serait nécessaire que les débats à venir... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Il serait nécessaire que les débats à venir au PQ portent sur le rôle de l'État dans sa mission de redistribution de la richesse pour tous, affirme l'auteur. Quelles positions préconisent les aspirants par rapport au démantèlement de l'État et à l'acharnement de ce gouvernement à l'égard des services publics et de leurs employés?

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Les fédéralistes à la Couillard aiment bien que les indépendantistes abordent la souveraineté sous l'angle du «quand aura lieu le référendum?». C'est malheureusement ce qui ressort des premières semaines de la course, car la plupart des prétendants du PQ se positionnent en fonction de cet enjeu. Cette approche permet au premier ministre Couillard de faire «surfer» les Québécois sur une vague de peur et de tenir un discours non pas sur le fond, mais plutôt sur des images caricaturales trop souvent utilisées pour faire dévier le véritable débat sur l'indépendance.

Les aspirants à la direction devraient plutôt répondre à la question «pourquoi?», en présentant les raisons qui leur ont fait choisir la souveraineté, en faisant ressortir les avantages pour Québec de devenir un pays. Cela permettrait de parler des vraies affaires et ferait peut-être en sorte de forcer les fédéralistes à défendre leur choix politique qu'ils tiennent pour acquis. Cela nous sortirait peut-être du discours usé de la péréquation conjoncturelle dont le Québec n'est pas la seule province à bénéficier, mais qui constitue, pour M. Couillard, une raison valable pour l'acceptation du passage d'un pipeline de l'ouest sur notre territoire. Cette course devrait aussi nous faire réfléchir sur les limites économiques, sociales, écologiques et culturelles du statut de province, par rapport au grand potentiel d'un État véritable dont les politiques ne constituent plus le compromis du compromis des positions des autres. On pourrait demander aussi pourquoi notre premier ministre québécois accepte-t-il que le Québec soit une province comme les autres en niant toutes les luttes d'affirmation du passé?

Il serait également nécessaire que les débats à venir au PQ portent sur le rôle de l'État dans sa mission de redistribution de la richesse pour tous. Quelles positions préconisent les aspirants par rapport au démantèlement de l'État et à l'acharnement de ce gouvernement à l'égard des services publics et de leurs employés? 

Les indépendantistes doivent s'unir et démontrer que l'affranchissement a un prix, tout comme la dépendance, mais que l'un est plus exaltant que l'autre.

Marcel Perron, Neuville 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer