Québec Hypocritaire

Selon le plus récent sondage Léger , «20 %... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Selon le plus récent sondage Léger , «20 % des partisans solidaires - le parti le plus à gauche de l'Assemblée nationale - décrivent [Pierre Karl Péladeau] comme le meilleur chef pour le PQ.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

En plus d'être un parti de gauche, donc fondamentalement opposé à la tendance plutôt à droite du PLQ, Québec solidaire (QS) est un parti d'opposition. Il est donc dans leur nature même de s'opposer au gouvernement actuel. Cette pratique, tout à fait nécessaire et saine pour une démocratie, perd cependant sa signification et même son impact quand elle est utilisée dans le seul et unique but de critiquer le gouvernement sans rien proposer en alternative. Ça, tous les partis le font, par contre.

Là où les dirigeants de Québec solidaire sont carrément fourbes, c'est lorsqu'ils critiquent le gouvernement Couillard pour une décision ou une certaine politique sociale, quand ils auraient fait plus ou moins la même chose s'ils avaient été au pouvoir. Je pense notamment à la position de QS par rapport à la décision du PLQ d'augmenter le coût des CPE pour les familles les mieux nanties. Taxer les riches, c'est pratiquement le slogan de Québec solidaire. De dire qu'ils ne l'auraient pas fait, c'est de mentir aux Québécois. Leur excuse de soi-disant « équité sociale » ne convainc personne. D'ailleurs, Françoise David à clairement exposé le double langage du parti, ainsi que sa totale contradiction avec la position qu'il avait prise il y a quelques semaines, en affirmant au Devoir que le Québec « devrait imposer davantage les Québécois les plus riches - "le 1 %" ». Ceci est loin d'être une mauvaise idée. C'est bien ce que QS aurait fait s'ils avaient été au pouvoir et chercher à réformer le coût des CPE. Alors pourquoi les solidaires s'opposent-ils au projet? Simplement parce que les libéraux y ont pensé avant. Et prenant leur rôle d'opposition très, et même trop, au sérieux, les solidaires vont toujours s'obstiner et s'opposer au gouvernement, même si cela veut dire s'opposer à un projet qu'ils auraient eux-mêmes essayé de réaliser.

Le plus récent sondage Léger est d'ailleurs très révélateur par rapport à l'opportunisme dont font preuve plusieurs militants solidaires. Selon ce sondage, « 20 % des partisans solidaires - le parti le plus à gauche de l'Assemblée nationale - décrivent [Pierre Karl Péladeau] comme le meilleur chef pour le PQ.» On peut penser que certaines personnes à Québec solidaire préfèrent l'indépendance à la révolution sociale.

Voilà ce qu'est Québec solidaire : un parti faisant preuve d'opportunisme et d'hypocrisie à toutes les occasions et ayant aussi une bonne partie de ses membres, soi-disant gauchistes, qui considèrent un homme de droite, tout aussi opportuniste qu'eux-mêmes, comme étant le meilleur chef d'état d'un Québec indépendant. C'est ça, être solidaire?

Félix Rhéaume

étudiant, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer