Entre deux textos, «on pourrait s'grouiller l'cul»

Selon l'auteur, le récent référendum écossais démontre plus... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Selon l'auteur, le récent référendum écossais démontre plus que jamais que l'indépendance est d'actualité et que le Québec a pleinement la légitimité de faire partie du cercle des nations en tant que pays libre et société émancipée.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

(Québec) Il y a un peu moins d'un an, le Parti québécois connaissait une défaite électorale, marqué par le retour en force des libéraux. Plusieurs prédisaient et croient encore que le mouvement indépendantiste est plus que jamais sur la voie tranquille du déclin avec l'effondrement progressif d'une cause qui apparait malade et en voie de péremption.

Pourtant, le récent référendum écossais et la cause menée par les Catalans pour leur autodétermination nous démontre plus que jamais que l'indépendance, et ce, à travers le monde, est bel et bien d'actualité et que le Québec a pleinement la légitimité de faire partie du cercle des nations en tant que pays libre et société émancipée. Le cadre fédéral empêche le Québec de pleinement exercer ses leviers politiques et d'agir en fonction de ses intérêts sur la scène internationale. Comme dirait Jacques Parizeau: « La souveraineté du Québec, c'est le prolongement de cette volonté d'ouverture, de participation au concert des nations, aux échanges des idées, des cultures et des produits.» Il est donc temps plus que jamais de mettre en marche le train de la cause indépendantiste, et ce, malgré la morosité.

Pour le Parti québécois, la course à la chefferie est l'occasion d'un brassage d'idée qui ne devrait qu'être bénéfique non seulement pour le parti, mais pour la cause indépendantiste elle-même. Ainsi la formation de l'opposition officielle par un Parti québécois qui semble au plus bas dans les sondages et ce, particulièrement chez les jeunes, ne signifie pas la fin, mais peut davantage nous servir de leçons et nous donner une occasion de mieux nous poser pour parvenir au projet qui nous tient tant à coeur.

Historiquement, le Parti québécois a su rallier les diverses tendances indépendantistes du Québec, ce qui en fait une formation de choix pour être porteuse de la cause en laquelle nous tenons et rêvons. Le Parti québécois doit continuer à être cette coalition porteuse du projet indépendantiste, mais pour se maintenir elle doit avoir l'apport de militants motivés pour le Québec et son avenir en tant que société libre. C'est particulièrement important pour nous les jeunes de s'impliquer en politique, puisque nous représentons l'avenir de ce Québec auquel nous appartenons. Nous avons un rôle primordial à jouer, pas seulement pour nous, mais pour les générations précédentes - nous sommes les héritiers - ainsi que les générations suivantes, auxquelles nous léguerons un héritage. Finalement, pour remanier, au goût du jour, les paroles de la populaire chanson «Entre deux joints», écrite par Pierre Bourgault à Robert Charlebois en 1973, entre deux textos, c'est à nous les jeunes de se grouiller le cul et de participer à la vie politique de ce Québec, dans le but de le rendre libre et prospère.

Pascal Antistes, étudiant à la maitrise en science politique, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer