Chaoui ou Chanon...

On se rend jusqu'en Cour suprême pour interdire... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

On se rend jusqu'en Cour suprême pour interdire à Jean Tremblay, le maire de Saguenay, de faire la prière avant les réunions de conseil de ville, déplore entre autres l'auteure.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Nous avons les élus qu'on mérite. Pas de colonne vertébrale, tout mou, ça ne se tient pas debout. On dit oui à tout le monde et pis, on veut faire un pays.

Essayez donc d'aller bâtir une église catholique dans ces pays-là. Est-ce que ces gouvernements-là vont vous donner un permis? Poser la question, c'est y répondre. On voudrait au Québec, à Montréal, bâtir des mosquées pour permettre à ces peuples de vivre leur religion dans notre pays alors qu'on a banni nos propres signes religieux et qu'on se rend jusqu'en Cour suprême pour interdire à Jean Tremblay, le maire de Saguenay, de faire la prière avant les réunions de conseil de ville. Nos élus s'en vont en zig zag. Un jour, c'est oui, un jour, c'est non. «Non», c'est juste trois lettres comme «oui», mais ça veut dire ce que ca veut dire.

Marcelle Tremblay

Isle-aux-Coudres

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer